Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

29 octobre 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Émile Gariépy: le jeune entrepreneur qui voyait grand

Relève entrepreneuriale

Émile Gariépy

©Photo Marie-Christine Gaudreau

L’entrepreneur de 16 ans complète sa 6e récolte de citrouilles à Saint-Roch-de-l’Achigan cette année.

AGRICOLE. À 16 ans à peine, Émile Gariépy termine sa 6e récolte de citrouilles sur ses terres de Saint-Roch-de-l’Achigan. Du haut de ses 10 ans, le jeune garçon avait procédé à sa première plantation, récoltant 800 citrouilles au terme de la saison. Six ans plus tard, ce sont plutôt 50 000 citrouilles qui sont produites dans les champs des Fermes Émile Gariépy, en plus de trois variétés de courges.

Depuis le jour 1, le jeune homme se nourrit d’une passion véritable pour la terre et la machinerie agricole. Il a fait ses premières classes en apprenant de son cousin qui produisait des citrouilles à l’époque. Deux ans plus tard, il volait de ses propres ailes et sa détermination marquée l’a amené à connaître une expansion importante en peu temps, parallèlement à son parcours à l’école secondaire.

 

Son audace n’est d’ailleurs pas passée inaperçue lorsqu’il s’est présenté à l’émission Dans l’œil du dragon en 2015. Tous les Dragons avaient alors été charmés par le jeune entrepreneur et avaient choisi d’investir dans son entreprise. Le principal investisseur, Serge Beauchemin, entretient d’ailleurs toujours une relation avec Émile afin de le conseiller dans ses décisions d’affaires.  

 

« Avant d’être mon travail, c’est ma passion. J’ai toujours aimé ce que je faisais. Me lever le matin pour aller dans mon champ, c’est facile pour moi », confie Émile Gariépy. En réalité, la production agricole, Émile en mange. En plus de ses études, des matinées et des soirées tardives passées sur ses terres, l’entrepreneur met à profit ses temps libres afin d’aller s’instruire auprès des agriculteurs de son voisinage. « En regardant ce qu’ils font, j’apprends beaucoup. Je pense que c’est le meilleur apprentissage que je peux faire en allant sur le terrain », expose-t-il.

 

5 ans de collaboration avec Metro

Chaque année, Émile Gariépy participe aussi au souper de l’Association des producteurs maraîchers du Québec dans le but de côtoyer et d’échanger avec les gens du milieu. Lors de sa première participation à l’événement en 2015, le jeune homme avait été l’invité spécial de la soirée. Accompagné de la nutritionniste Isabelle Huot, Émile Gariépy avait eu la chance de répondre à une entrevue afin de présenter son entreprise naissante à l’époque. C’était en mai. Peu de temps après les épiceries Metro l’approchaient pour acheter sa production. Aujourd’hui, les Metro Plus de Terrebonne, L’Épiphanie, Lachenaie, Laval Concorde et Mascouche vendent le fruit des récoltes des Fermes Émile Gariépy pour la cinquième année consécutive. Cet automne, deux variétés de citrouilles, grosses et bols à soupe, sont offertes, en plus de trois variétés de courges : poivrée, butternut et spaghetti. L’Intermarché de Saint-Roch-de-l’Achigan est également distributeur des produits de l’entrepreneur local depuis ses débuts.

Courges et citrouilles

©Photo Marie-Christine Gaudreau

L'an prochain, Émile passera a près du triple de sa production actuelle. Il vise à développer son offre de courges.

Projet d’expansion

Ça ne s’arrête pas là. Émile Gariépy prévoit passer à plus du double de sa production actuelle l’an prochain, soit de 12 à 30 arpents de culture. « Je vise la courge parce que c’est un marché qui est en expansion. Il y a de plus en plus de gens qui en mangent et ça se vend à l’année », remarque l’entrepreneur. S’il entend poursuivre des études collégiales en gestion d’entreprise agricole, le jeune homme compte bien être plus présent pour son entreprise dès la fin du secondaire afin de la faire grandir encore. Émile Gariépy aimerait élargir encore son offre de légumes. « Ça fait partie des discussions que j’entretiens avec d’autres producteurs ces temps-ci », confie l’entrepreneur soucieux de prendre des décisions judicieuses. Pour répondre aux besoins grandissants de son entreprise en expansion, Émile s’est pourvu d’un système de lavage automatisé pour ses citrouilles. Ce qui lui laissera plus de temps pour la culture de ses terres, les récoltes et les nouveaux projets de développement.

Émile Gariépy

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Émile Gariépy a connu un parcours exceptionnel jusqu'à présent grâce à son ambition et à sa persévérance.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média