Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2019

Retour

22 octobre 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Le Bloc Québécois ne laisse aucune chance à ses adversaires

Les candidats défaits réagissent

Luc Thériault

©Photo Christian Richard

Luc Thériault sort grand vainqueur des élections fédérales 2019 dans le comté de Montcalm. Il a accueilli l'annonce de sa victoire avec beaucoup d'émotions.

POLITIQUE. Le Bloc Québécois n’a laissé aucune chance à ses adversaires dans Montcalm. La réélection du député sortant, Luc Thériault, a été annoncée peu avant 23h hier soir. Au lendemain du scrutin, les résultats officiels concédaient la victoire au candidat bloquiste par 20 586 voix d’avance et 58,1% du suffrage.

Au total, le député réélu a récolté 31 699 votes. Le taux de participation des électeurs qui se sont rendus aux urnes dans la circonscription de Montcalm était évalué à 61,6% par Élections Canada. « Je remercie les gens de Montcalm qui m’ont fait confiance pour une deuxième fois. Ça représente beaucoup », a partagé avec émotion le candidat à l’annonce des résultats. « On a travaillé fort pendant quatre ans et je n’ai jamais lâché pour représenter mon monde. On n’avait pas de moyens, mais on faisait de notre mieux. Aujourd’hui, je vois la tendance et je sens qu’on ne sera pas juste tolérés à Ottawa, on va être respectés, nous les Québécois », a continué Luc Thériault dans un témoignage senti. Si l’ambiance était à son comble chez les partisans du Bloc Québécois, un vent de déception a déferlé du côté des partis adverses.

La candidate libérale, Isabel Sayegh, est arrivée en deuxième place en ayant obtenu le vote de confiance de 20,4% des électeurs. « Nous avons fait une campagne authentique, humaine et positive. Merci à tous mes précieux bénévoles ainsi qu’à toute l’équipe du Parti libéral du Canada », a partagé la candidate sur sa page Facebook au lendemain de l’annonce de sa défaite. « Dans cette belle aventure, il y avait deux possibilités: gagner la confiance des électeurs et me retrouver à Ottawa, ou gagner le cœur de mes élèves et me retrouver dans ma classe. Peu importe le résultat, tout le monde y gagnait. Je retourne ce matin dans ma classe avec bonheur », a ajouté celle qui enseigne le français au secondaire de façon engagée depuis de nombreuses années.

 

Mme Sayegh avait fait de la mobilité, de l’environnement, de l’accès à la propriété et de l’intégration professionnelle ses principaux enjeux électoraux. Les citoyens ont témoigné leur appui à ses engagements au nombre de 11 113.

Isabel Sayegh

©Photo gracieuseté

La candidate libérale se dit enchantée de sa campagne. Elle retourne enseigner avec la même motivation et le même engagement qu'elle avait l'habitude d'entretenir pour sa profession.

gisèle desroches

©Photo gracieuseté

La candidate conservatrice a tenu a remercier tous ceux qui ont gravité autour d'elle durant la campagne et les concitoyens qui lui ont accordé leur confiance. Elle a également tenu à adresser un message à son adversaire qui a remporté la course.

Loin derrière, la candidate conservatrice, Gisèle DesRoches, est allée chercher 9% des voix alors que 4 923 électeurs ont exprimé leur droit de vote en sa faveur. « Les citoyens et citoyennes ont choisi et je respecterai toujours leur choix. Je tiens à remercier tous mes bénévoles pour leur générosité de cœur et de temps; c’est grâce à toute cette belle équipe que nous avons su aller à la rencontre des citoyens et citoyennes de Montcalm », a-t-elle témoigné à l’endroit de son équipe et de ses partisans. « Je souhaite bonne chance au vainqueur de cette élection. J’espère surtout qu’il saura faire plus pour cette circonscription, que ce qui a été fait depuis les 25 dernières années ! », a poursuivi la candidate défaite.

 

Mme DesRoches s’était engagée en campagne électorale à mettre en œuvre des actions concrètes pour l’environnement, à offrir une place de choix au comté de Montcalm et au Québec sur la scène fédérale, à respecter les juridictions provinciales (dont la Loi 21) et à pratiquer une politique de proximité afin de porter au mieux de ses compétences les dossiers de ses concitoyens à Ottawa.

Le Nouveau Parti démocratique et son candidat Julian Bonello-Stauch arrivent au quatrième rang avec 6,4% des voix. Non loin derrière, le Parti vert du Canada et le candidat Mathieu Goyette récoltent 4,4% du scrutin. Le représentant du Parti populaire du Canada, Hugo Clénin obtient 1% des voix et finalement le candidat au Parti pour l’indépendance du Québec, Marc Labelle soutire 0,8% du vote.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média