Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

18 octobre 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Contrer le décrochage scolaire un projet à la fois

Le Challenge Dany Dubé remet 6000 $ en bourses

Challenge Dany Dubé

©Photo gracieuseté

Le Collège Esther-Blondin a été couronné champion de sa catégorie à l’occasion du 1er Challenge Dany Dubé en mai dernier. Il s’est mérité une bourse de 500 $.

HOCKEY. La première édition du Challenge Dany Dubé a permis de remettre un total de 6000 $ en bourses à 11 écoles ayant participé au premier tournoi de hockey-balle présenté par La Petite Bretonne, la Maison Adhémar-Dion et la Fondation des Amis d’Ulysse. Le porte-parole de l’événement, Dany Dubé, a procédé à la remise des bourses le 30 septembre.

Le premier Challenge Dany Dubé a rassemblé une centaine de jeunes de la cinquième année du primaire à la deuxième année du secondaire réparti dans 12 équipes en mai dernier au Complexe JC Perreault de Saint-Roch-de-l’Achigan.

 

Dans la MRC de Montcalm, le Collège Esther-Blondin a bien défendu sa place et s’est vu couronner équipe championne de sa catégorie. Une bourse de 500 $ lui a été remise. Cette bourse permettra à l’établissement de mettre en place des projets ou d’organiser des activités pour contrer le décrochage scolaire.  

 

Une deuxième année confirmée

 

La remise des prix fut aussi l’occasion pour le comité organisateur de confirmer la deuxième édition du tournoi en 2020. Celle-ci se tiendra à nouveau à Saint-Roch-de-l’Achigan, cette fois sur les nouvelles surfaces de Dekhockey intérieur JC Perreault, les 1er et 2 mai. Les organisateurs espèrent faire grimper le taux de participation et recevoir 32 équipes le printemps prochain.

 

Les enseignants peuvent dès maintenant inscrire leur école au défi au www.challengedanydube.com.

 

Le Challenge Dany Dubé est né d’un mariage naturel entre deux causes, soient la vitalité de la jeunesse et la fragilité de la fin de vie. Pour les organisateurs, il va de soi que les jeunes représentent le changement. Ils sont selon eux des vecteurs importants de l’évolution des mœurs d’aujourd’hui concernant les soins palliatifs et par le fait même ils désirent les éduquer quant à l’importance des saines habitudes de vie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média