Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2019

Retour

17 octobre 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Pas de corridor énergétique dans Montcalm disent les conservateurs

Gisèle DesRoches dresse le bilan de sa campagne

gisèle desroches

©Photo gracieuseté

La candidate conservatrice, Gisèle DesRoches, tient à maintenir un lien de proximité avec la communauté qu’elle aspire à représenter.

POLITIQUE. À quelques jours du scrutin, la candidate du Parti conservateur du Canada dans Montcalm, Gisèle DesRoches, fait le bilan de sa campagne électorale. D’entrée de jeu, elle apaise les inquiétudes en affirmant qu’il n’y aurait pas de corridor énergétique traversant la circonscription de Montcalm.

« J’ai obtenu une garantie à l’effet que le pipeline ne passerait pas dans Montcalm », confirme Mme DesRoches. Elle ajoute aussitôt que son gouvernement n’entend pas établir de tracé sans la juridiction des provinces ni dans le non-respect des normes environnementales. La candidate nuance quant aux perceptions négatives issues des expériences passées avec les pipelines ; l’objectif du présent projet est d’abord et avant tout le développement de nos richesses en tant que pays. « Nous n’avons pas beaucoup de détails pour le moment, mais rien ne sera fait à l’encontre des parties concernées », assure-t-elle.

 

Même discours concernant le projet d’aérodrome qui a secoué Saint-Roch-de-l’Achigan cet été. Si les promoteurs revenaient à la charge, la candidate conservatrice promet de porter le dossier à Ottawa au maximum de ses compétences. « Nous devons changer les mentalités par rapport à cette vieille loi qui permet d’implanter des aéroports privés de cette manière », croit Mme DesRoches.

 

Politique de proximité

Depuis le début de la campagne et même avant, Gisèle DesRoches se fait un devoir d’aller à la rencontre des gens, autant citoyens ; élus ; entrepreneurs ;  organismes communautaires et de maintenir un lien de proximité avec la communauté. « C’est la base pour connaître les besoins et aider les gens du mieux possible », estime Mme DesRoches. Son expérience sur le terrain lui a permis de constater que les gens se sentaient relativement loin de la politique fédérale. Le 21 octobre prochain, sous la bannière conservatrice, Gisèle DesRoches souhaite faire tomber les barrières et travailler main dans la main avec les citoyens de Montcalm.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média