Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

11 octobre 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Une Juliennoise participe aux Universiades

Jeux olympiques universitaires

Maude Babin

©Photo gracieuseté

Maude Babin a participé aux Universiades de Naples en juillet dernier.

VOLLEYBALL. Cet été, la Juliennoise Maude Babin s’est rendue à Naples en Italie pour prendre part aux Universiades 2019 en juillet. Ces jeux sont destinés aux athlètes de haut calibre de niveau universitaire. Maude Babin était l’unique représentante québécoise de l’équipe canadienne de volleyball.

Organisés par la Fédération internationale du sport universitaire, les Universiades 2019 à Naples ont accueilli 6000 athlètes issus de 118 nations qui se sont affrontés à l’intérieur de 222 épreuves sportives. En termes d’ampleur, Maude Babin compare les Universiades aux Jeux olympiques d’hiver. Seulement pour la discipline du volleyball, 16 équipes féminines et 20 équipes masculines étaient inscrites. L’athlète de Sainte-Julienne s’est taillée une place dans la formation lors des sélections d’Équipe Canada organisées à Vancouver en mai.

 

Avec l’équipe canadienne, Maude Babin s’est classée au 8e rang. « C’est historiquement bon pour le Canada. Les équipes que nous avons rencontrées étaient très talentueuses », admet l’athlète de 22 ans. Sa passion pour le volleyball est née à l’âge de 10 ans. Elle a aussitôt été recommandée par son école primaire pour intégrer l’équipe de l’école secondaire Thérèse-Martin à Joliette.

 

Sans se faire d’attente, elle s’est découvert un talent naturel pour ce sport, en plus de développer un précieux sentiment d’appartenance. « Au départ, j’ai aimé le fait d’être associée à un groupe et la relation avec les autres filles », indique celle qui conçoit la communication et la relation entretenue entre les membres comme des éléments primordiaux au bon rendement de l’équipe.  

 

« J’aime le fait que le volleyball me demande de performer autant au niveau sportif qu’en tant que personne », ajoute Maude Babin. Elle estime que le support indéniable de ses parents l’a aidé à gravir les échelons qui l’ont mené à son niveau actuel. En plus d’avoir pris part à une prestigieuse compétition cet été, l’athlète cumule 40 médailles et plusieurs tournois remportés au Canada et aux États-Unis avec ses équipes secondaire, collégiale et universitaire. Ses aptitudes sportives lui ont d’ailleurs permis d’être recrutée dans sept universités américaines.

maude babin

©Photo gracieuseté

La jeune athlète a été honorée par le conseil des maires et mairesses de la MRC de Montcalm.

Exceller à tous les paliers

Maude Babin a néanmoins préféré poursuivre ses études à l’Université de Montréal. « J’ai toujours voulu travailler dans la police et le sport est la raison qui m’a poussé à poursuivre mes études au niveau universitaire », raconte celle qui étudie présentement en Sécurité et études policières tout en jouant pour l’équipe de volleyball de l’Université. La jeune athlète ne manque pas pour autant d’ambition. Elle rêve d’intégrer les rangs de la Gendarmerie royale du Canada et redouble donc d’efforts dans ses études, en plus de consacrer jusqu’à 18 heures par semaine à l’entraînement, aux pratiques et aux parties de volleyball.

 

Son expérience aux Universiades de Naples lui a valu la reconnaissance de sa région natale. Le conseil des maires et mairesses de la MRC de Montcalm ont souligné son accomplissement à l’occasion de leur assemblée au mois d’août. Maude Babin a alors signé le livre d’or et reçu une bourse honorifique.

 

Si Maude Babin a du talent à revendre, elle ne se projette pas encore dans l’avenir en ce qui a trait au sport. Elle mord dans le présent sans trop savoir ce qui adviendra de sa carrière au volleyball. Même si elle est consciente que certaines opportunités professionnelles pourraient s’ouvrir à elle en Europe, le souhait de joindre les forces de l’ordre domine l’esprit de l’athlète pour le moment.  

Maude Babin

©Photo gracieuseté

En plus de consacrer 18 heures par semaine à la pratique de son sport, la Juliennoise aspire à travailler au sein de la GRC.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média