Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

10 octobre 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Les Ailes de l’Espoir : déterminées à aider

L’organisme accueille une nouvelle directrice générale

Comité les ailes de l'espoir

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Sylvie Martin et son équipe sont déterminées à en faire davantage pour la communauté de Saint-Calixte.

LEVÉE DE FONDS. Dès samedi sera donné le coup d’envoi à la levée de fonds annuelle des Ailes de l’Espoir de Saint-Calixte. L’organisme a l’ambitieux objectif de récolter 25 000 $ pour aider les familles à faible revenu de la communauté calixtienne. La nouvelle directrice générale, Sylvie Martin, est déterminée plus que jamais à en faire encore plus pour les gens dans le besoin.

Le grand coup d’envoi se fera donc à partir de 8h le 12 octobre, alors que les membres du comité de levée de fonds se trouveront à l’intersection de la route 335 et de la rue Principale à l’occasion d’une grande guignolée. Ils amasseront les dons dans le but de confectionner un minimum de 125 paniers de Noël à offrir aux personnes les plus démunies. Bien sûr, l’objectif de 25 000 $ viendra aussi soutenir la moisson qui vient en aide aux familles dans le besoin. Aux 15 jours, ce sont près de 50 ménages qui bénéficient de l’aide alimentaire offerte par Les Ailes de l’Espoir.

 

Si la somme visée pour la présente campagne est plus généreuse que par les années précédentes, c’est en majeure partie parce que Sylvie Martin souhaite ajouter des produits de viande à la moisson. « C’est rare que nous ayons de la viande de Moisson Lanaudière. Avec mon comité, nous aimerons vraiment pouvoir en offrir plus souvent, même si elle est transformée en sauce à spaghetti par exemple », explique la directrice générale.

 

Mme Martin regorge de nouvelles idées pour donner de l’envol aux Ailes de l’Espoir. Toujours dans l’optique de donner plus, elle refuse de perdre de la nourriture. Les Ailes de l’Espoir se mettront donc à la transformation alimentaire afin d’éviter les pertes et de bonifier la moisson de produits supplémentaires semaine après semaine.

panier alimentaire

©Photo archives

Les Ailes de l'Espoir procure de l'aide alimentaire à une cinquante de familles de Sainte-Calixte sur une base régulière, en plus de préparer plus de 125 paniers de Noël dans le temps de fêtes.

Briser l’isolement

 

Encore dans le domaine alimentaire, Mme Martin démarre le projet de cuisine collective auquel elle souhaite donner un élan de renouveau. Les participants se rencontreront et décideront ensemble de ce qu’ils ont envie de cuisiner. « Ce que l’on veut avec la cuisine collective, c’est que les gens apprennent à cuisiner à moindre coût », insiste-t-elle. 

 

 

Dans le but de briser l’isolement, la nouvelle directrice travaille à la mise sur pied d’un groupe réservé aux mamans. Différents ateliers y seront offerts, notamment avec la présence d’intervenants pour l’allaitement et pour la méthode d’introduction des aliments de la diversification menée par l’enfant (DME). « J’aimerais aussi intégrer les papas, car aujourd’hui ils sont très proches de leurs enfants, autant que les mamans », remarque Mme Martin.

 

Les idées et les projets, ce n’est pas ce qui manque présentement aux Ailes de l’Espoir. Si l’organisme semble avoir le vent dans les voiles, une carence importante se fait toutefois ressentir ; le manque de bénévole. C’est pourquoi Sylvie Martin lance un cri du cœur aux gens de la communauté. Pour elle, les Ailes de l’Espoir représentent une ressource essentielle, une richesse collective. Elle planifie déjà nombre de levée de fonds dans les prochains mois pour parvenir à son objectif. Elle soutient néanmoins que toute aide soit bienvenue pour les aider à y arriver.

 

À propos des Ailes de l’Espoir

 

L’organisme est fondé il y a 40 ans par Pierrette Bélair et Pauline Tremblay dans le but de pallier la détresse humaine à laquelle elles assistaient. Ce qui était au départ une aide alimentaire a pris beaucoup d’ampleur. Bien que la moisson soit demeurée, à cela se sont ajoutés plusieurs services. Les Ailes de l’Espoir sont aujourd’hui une aide alimentaire ; un comptoir vestimentaire offrant vêtements, meubles et articles en tous genres pour la maison à très faible coût ; 40 000 galettes cuisinées chaque année pour les enfants des deux écoles de Saint-Calixte ; une clinique du CLSC pour les prises de sang le vendredi ; des ateliers ; de l’écoute ; du dépannage d’urgence et prochainement une clinique d’impôt gratuite, pour ne nommer que ceux-là.   

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média