Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

07 octobre 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Vers des entreprises plus vertes

Lancement du Fonds Écoleader

Fonds Écoleader

©Photo gracieuseté

Le premier lancement régional du Fonds Écoleader s’est déroulé le 2 octobre au Club de golf Montcalm à Saint-Liguori.

DÉVELOPPEMENT DURABLE. Les entreprises lanaudoises qui souhaitent implanter des pratiques écoresponsables ou des technologies propres disposent dès maintenant d’une nouvelle ressource pour les accompagner. Visant à rendre les entrepreneurs d’ici plus performants et compétitifs, le Fonds Écoleaders était officiellement déployé dans la région de Lanaudière la semaine dernière.

Cette initiative du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) mise sur l’implantation d’un réseau d’agents présents dans chaque région du Québec ainsi que sur une enveloppe budgétaire de 18,5 M$. Sur une période de quatre ans, le MEI estime pouvoir rejoindre plus de 2 800 entreprises dans la région de Lanaudière via son Fonds Écoleader afin de les orienter et les soutenir dans la réalisation de leurs projets.

 

À l’échelle locale, Véronique Morin est l’agente responsable du projet. Dans un premier temps, son rôle consistera à faire connaître le Fonds auprès des acteurs de développement économique et des entrepreneurs. Elle ira à leur rencontre afin de leur présenter des modèles et leur montrer ce que rapporte les pratiques et technologies vertes en termes de retombées économiques. « Le Fonds Écoleader vise la réduction de l’impact environnemental en mettant de l’avant le potentiel de réduction de coût pour l’entreprise », indique Mme Morin. Après avoir établi un diagnostic des besoins, enjeux et priorités de l’entreprise, l’agente régionale orientera les décideurs vers les ressources professionnelles et les sources de financement les mieux adaptées pour la réalisation de leur projet.

 

Préparer le changement

« L’enveloppe financière servira à soutenir les entreprises dans la préparation au passage à l’action, soit en établissant un plan d’action, en réalisant une étude ou une analyse ou encore en faisant l’embauche d’un expert qui les aidera à mettre en place leur plan d’action », précise Véronique Morin. Pour chaque projet déposé, l’aide pourra s’élever à 30 000 $ pour la mise en place de pratiques écoresponsables et pourra atteindre 50 000 $ pour l’acquisition de technologies propres. Cette aide complémentaire vient soutenir la phase préparatoire qui n’est d’ordinaire pas financée par les autres programmes déjà à disposition.   

 

La gestion des matières résiduelles, l’efficacité énergétique, l’économie circulaire, la gestion de l’eau et l’optimisation des emballages constituent des thématiques pour lesquelles le Fonds Écoleader pourrait venir en aide à une entreprise. « Les bailleurs de fonds ont de plus en plus d’exigences en matière d’environnement.  Nous avons identifié ces thématiques comme étant les plus recherchées pour se démarquer et être compétitives en tant qu'entreprises sur le marché », souligne Mme Morin.

Études portant sur un nouvel emballage adapté au produit de vente, passage de l’énergie fossile à l’énergie renouvelable, adoption de bioplastiques à base végétale, obtention d’une certification environnementale; ce sont tous des exemples plus concrets de projets qui seront soutenus dans les prochaines années par le biais du Fonds Écoleader.

 

Pour la durée du programme, Véronique Morin sera hébergée au sein de Lanaudière Économique.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média