Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

02 janvier 2019

Renée-Claude Doucet - rcdoucet@lexismedia.ca

Dernier regard sur août 2018

Rétrospective de l'année

Lancement des travaux à Saint-Liguori

©Photo - Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Pour officialiser le moment, des ingénieurs, députés, la mairesse, le préfet de la MRC de Montcalm de l’époque, et des conseillers municipaux se sont joint à la pelletée de terre.

AOÛT 2018. Saint-Liguori procède à l’installation du réseau d’égout;  Montcalm rend hommage à un pompier exemplaire; On inaugure un nouveau Parcours-Santé à Saint-Jacques et la Maison de la Nouvelle-Acadie ouvre ses portes. 

INFRASTRUCTURES. La mairesse de Saint-Liguori, Ghislaine Pomerleau, peut enfin créer victoire. Le projet d’installation du réseau d’égout, grandement discuté, travaillé et pensé depuis dix ans, se concrétise avec la première pelletée de terre officielle. Les citoyens de la municipalité pourront très bientôt bénéficier de ce système d’épuration des eaux.

Représentant un investissement de 9 852 670,50 $ avant taxes, cette initiative a pu être subventionnée en grande partie par les gouvernements du Canada et du Québec qui ont octroyé une subvention par le biais du programme d’aide financière « Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées » (FEPTEU).

Les travaux qui débutaient en août s’échelonneront sur deux ans. « En 2019, ça devrait être fini et en 2020, tout le monde devrait être raccordé », soutient la mairesse. Rappelons également la mise en place de l’étang aéré, au 490, rang de l’Église.

À l’annonce de la nouvelle, la mairesse s’est montrée rassurante en ce qui a trait la protection de l’environnement, rappelant que la municipalité se doit de suivre la règlementation du ministère de l’Environnement. « C’est sûr qu’on va être dans les normes pour s’assurer que notre rivière reste belle et non polluée. Nous n’avons pas le choix. C’est une obligation que nous avons ».  

Lancement des travaux à Saint-Liguori

©Photo - Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Les travaux qui débutaient en août s’échelonneront sur deux ans.

Décès pompier Alexandre Tardif

©Photo gracieuseté - Camille Dandurand Photographe - L'Express Montcalm

Tous les pompiers ont déposé leur casque le 7 août en soirée en l’honneur de leur collègue.

DÉCÈS. Alexandre Tardif, un pompier de 29 ans qui travaillait à mi-temps entre la caserne de Saint-Calixte et Saint-Lin-Laurentides, a perdu la vie dans un tragique accident de voiture le 7 août, à Mirabel. Les pompiers de Saint-Calixte lui rendaient alors un hommage touchant, soulignant son travail exemplaire et son implication auprès des citoyens.

Le soir de son décès, ils ont tous déposé leur casque en sa mémoire, devant la caserne. Les pompiers ont également fait retentir les sirènes et allumé les phares des véhicules durant quelques minutes en signe de renaissance. « Nous garderons en mémoire ta passion, ta joie de vivre, ainsi que ta rigueur au travail », ont-ils exprimé.

Sur Facebook, plusieurs internautes ont offert leurs condoléances aux proches et à la famille d’Alexandre. De son côté, la Ville de Saint-Lin-Laurentides l’a remercié pour les services rendus à la population.

Le préfet de la MRC de Montcalm de l’époque, Louis-Charles Thouin, partageait pour sa part : « Je suis profondément attristé d’apprendre le décès d’Alex Tardif, un jeune homme au cœur immense et au potentiel exceptionnel. Pompier à Saint-Calixte, matricule 224, tu resteras à jamais dans nos cœurs ».

MISE EN FORME. Pour bouger, se divertir ou faire du sport, les Jacobins n’ont plus besoin de se déplacer. Depuis le mois d’août, ils n’ont qu’à se rendre au parc Aimé-Piette pour s’exercer sur différentes stations via le Parcours-Santé. 

Installées au sein du parc et à quelques pas de la mairie de Saint-Jacques, les stations permettent à des citoyens de tout âge de s’entraîner dans un environnement extérieur. Pour ceux qui n’ont pas le temps ni l’argent pour fréquenter un centre d’entraînement, le Parcours-Santé s’avère une intéressante solution alternative.

On retrouve deux installations distinctes avec des panneaux explicatifs présentant les exercices à réaliser. De plus, il est possible de visionner des vidéos explicatifs sur YouTube, en scannant les codes à barres disposés sur les affiches avec un cellulaire. 

Le projet vise avant tout à promouvoir la santé, l’activité physique et les saines habitudes de vie. Le maire Pierre La Salle invite d’ailleurs les parents à encourager les jeunes à utiliser ses installations.  « Pourquoi ne pas en profiter pour bouger avec les parents ou les grands-parents ? », lançait-il lors du dévoilement officiel.

Parcours-Santé à Saint-Jacques

©Photo - Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Le technicien en loisirs, Vincent Grenier, la directrice-générale et secrétaire-trésorière, Josée Favreau et le maire de Saint-Jacques, Pierre La Salle lors de l’inauguration du Parcours-Santé.

Maison de la Nouvelle-Acadie

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Le Maison de la Nouvelle-Acadie est située au 98, rue Saint-Jacques à Saint-Jacques.

HISTOIRE. La municipalité de Saint-Jacques inaugurait fièrement le tout nouveau musée qui met en lumière l’histoire de la Nouvelle-Acadie en août dernier. L’établissement pose un regard sur la fondation de la Nouvelle-Acadie jusqu’à la création de Saint-Jacques, invitant les citoyens à renouer à leurs racines.

La Maison de la Nouvelle-Acadie est tout d’abord un espace réservé à la culture, dans lequel on retrouve quelques artéfacts, dont la pesée pour attacher un cheval, des panneaux avec une ligne du temps indiquant des moments charnières, des objets appartenant au passé et des informations touristiques afin de partir à la découverte de la Nouvelle-Acadie. Les visiteurs pourront également s’adonner à des ateliers, tout en assistant à des lancements de livres ou des expositions.

Lors de l’ouverture du centre, le descendant acadien et ancien Premier ministre du Québec, Bernard Landry, partageait ses quelques mots aux Jacobins : « Je suis fier et ému aujourd’hui que la maison du bedeau soit devenue cette maison de la Nouvelle-Acadie. Notre histoire est importante, car elle définit ce que nous sommes. Notre premier devoir est donc de la transmettre ».

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média