Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2019

Retour

24 septembre 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Luc Thériault roule électrique

Électrification du parc automobile

Luc Thériault

©Photo gracieuseté

Luc Thériault a consacré une part de son budget électoral pour rouler électrique.

ENVIRONNEMENT. Lors du prochain mandat, le député sortant de Montcalm, Luc Thériault, entend s’attaquer à une préoccupation majeure des Québécois, soit les émissions de gaz à effet de serre. Il propose de nouvelles mesures afin d’amorcer une réelle transition énergétique.

Selon le Bloc Québécois, il importe d’agir vite dans le dossier de l’environnement. Le secteur du transport représente à lui seul 43% des émissions de gaz à effet de serre au Québec. Le transport routier en est responsable à 80%.

 

De ce fait, Luc Thériault veut mettre en place des incitatifs afin que le virage vert en matière automobile soit plus accessible aux citoyens. En ce moment, les voitures électriques ne représentent que 1% du parc automobile québécois. Dans un premier pas vers un Québec plus vert, Luc Thériault a consacré une part de son budget électoral pour rouler électrique. « Dans une campagne, je fais beaucoup de kilométrage pour aller à la rencontre des gens, car le comté est grand », a indiqué le député sortant. D’où selon lui l’importance de poser un geste concret pour l’environnement.

 

Plus accessible

Il remarque que le coût d’acquisition d’un véhicule électrique est encore très élevé et inaccessible à bon nombre de gens. En plus du rabais fédéral pouvant aller jusqu’à 5000 $ pour des véhicules zéro émission, le Bloc Québécois présente quatre propositions supplémentaires pour encourager la transition vers les voitures électriques.

 

Ces mesures comprennent un rabais de 1 500 $ de plus pour les acheteurs dont le salaire est inférieur au revenu moyen au Canada, un rabais de 1 500 $ supplémentaire pour le remplacement d’un véhicule âgé de 12 ans ou plus par un véhicule électrique, un rabais de 2000 $ aux acheteurs d’un véhicule d’occasion électrique ou hybride et finalement le dépôt d’une loi zéro émission pour obliger les constructeurs automobiles à rendre disponible un seuil minimal de véhicules électriques sur le marché.

 

« Je le sais, la transition énergétique peut prendre jusqu’à 50 ans, mais le Québec a tout ce qu’il faut pour devenir un chef de file de l’énergie propre. C’est maintenant qu’il faut agir pour les générations futures. Vous pouvez compter sur moi, l’environnement ne restera pas un vide slogan électoral! » a conclu Luc Thériault.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média