Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

13 août 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Josiane Saucier présente la SCulture

Art visuel

Josiane Saucier

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Par le biais du projet SCulture, Josiane Saucier désire mettre en lumière le talent de sculpteurs québécois année après année.

SCULPTURE. La municipalité de Saint-Jacques l’a adoptée il y a moins d’un an. Déjà, Josiane Saucier s’est imprégnée de la communauté jacobine. Sculpteure de métier, elle désire participer à l’embellissement de la municipalité en faisant éclore des œuvres exclusives un peu partout dans son paysage. On pourra donc bientôt voir la première SCulture sur le territoire jacobin.

Dans le but de mettre en lumière les sculpteurs québécois, Mme Saucier travaillera en collaboration avec un artiste invité pour élaborer la SCulture. Cette année, ce sera le sculpteur récupérateur professionnel, Jean-Yves Côté qui prêtera main-forte à Josiane. « J’ai toujours aimé collaborer avec d’autres sculpteurs.  J’aime l’énergie de deux êtres créatifs ensemble. Ça fait des choses plus grandes que ce que nous pouvons faire seul », remarque l’artiste. Celle qui travaille le métal depuis 27 ans mettra ce matériel à l’honneur dans le présent projet et ceux à venir.

 

Pour la première édition, le duo construira un imposant oiseau rare. L’artiste jacobine pousse la personnalisation de l’œuvre en sollicitant la participation des citoyens. En effet, Mme Saucier a lancé un appel à la communauté afin de récupérer leurs vieux objets de métal. « C’est la première fois que je recycle. Ça pousse ma recherche un peu plus loin », remarque la sculpteure. La récolte qui s’est déroulée tout le mois de juillet a permis à Mme Saucier de rassembler plusieurs pelles en tous genres, des brouettes, des boulons, des écrous, et toutes sortes d’autres objets variés. Au terme de la période de collecte, l’artiste devait se rendre sur le terrain pour voir certains objets de citoyens qui l’ont appelé. « Il y a certains objets qui sont plus sentimentaux, alors on va voir ce qu’on peut faire avec ça », affirme Mme Saucier.

Jean-Yves Côté sculpteur

©Photo gracieuseté

Jean-Yves Côté est un artiste originaire de Morin-Heights qui se spécialise dans la sculpture à partir d’objets récupérés

Artistes en action

 

Le grand défi débutait le 11 août. Les deux artistes sculpteurs commenceront alors à travailler et assembler les pièces reçues pour former le grand oiseau qui sera perché sur un poteau de huit pieds de hauteur. Au total, la SCulture devrait mesure entre 13 et 15 pieds de haut. L’oiseau se déploiera sur une longueur de trois pieds. Après quelques jours en atelier où des travaux de soudure et de peinture seront réalisés, le duo se déplacera sous une tente à côté de la Maison de la Nouvelle-Acadie afin de poursuivre le travail de montage devant le public, les 14 et 15 août. « Après les deux jours de sculpture en direct, le corps, les ailes et une partie de la tête devraient être montés », indique Mme Saucier.

 

La sculpteure prévoit que l’œuvre sera achevée et installée à la fin du mois d’août. L’emplacement exact de la SCulture reste à déterminer. Elle prendra place sur le terrain du partenaire financier du projet, la Caisse Desjardins de la Nouvelle-Acadie, ou encore dans le parc voisin. Par sa hauteur, l’oiseau sera visible de loin. Mme Saucier évoque également des raisons de sécurité.

 

Le projet SCulture devrait se répéter année après année. « Ça va pousser un peu partout dans le village. Et comme j’invite un artiste avec moi, ça va faire de la diversité artistique », se réjouit Josiane Saucier.  La jacobine d’adoption souhait par ces projets faire découvrir la sculpture et sa diversité aux gens. Elle espère également pouvoir inspirer les jeunes et leur démontrer qu’il est possible de vivre de l’art.   

 

Une seconde édition est déjà prévue pour l’an prochain. Dans le cadre de la 20e édition du Festival acadien de la Nouvelle-Acadie, la sculpteure fera appel à un sculpteur d’origine acadienne. La finition et le dévoilement de l’œuvre se feront devant le public durant le festival.

 

Un projet applaudi

 

Lorsque Josiane Saucier a fait part de son idée au préfet de la MRC, Pierre La Salle, celle-ci prévoyait le réaliser l’an prochain seulement. Devant l’enthousiasme de M. La Salle, les choses ont déboulé et en l’espace de quelques mois, le projet était sur pied. « Pour les citoyens, ça donne un apport culturel au village. La municipalité a été très ouverte au projet. On m’a poussé à ce que le projet soit réalisé rapidement », s’exclame l’artiste.

 

Elle s’étonne et s’émerveille de l’engouement de la municipalité pour le projet qu’elle propose et l’intérêt des citoyens à participer en fournissant des objets.  Elle a reçu une grande variété d’articles dans le cadre de sa collecte. L’an prochain, elle prévoit mieux encadrer son appel en orientant les gens vers le type d’objets qu’elle désire amasser pour donner forme à la SCulture. « Nous avons reçu toute sorte de choses, certaines s’intègrent moins bien au concept, mais Jean-Yves a apporté l’idée de concevoir un nid autour de l’oiseau pour utiliser les articles qui ne se prêtent pas à la réalisation de l’oiseau », explique Mme Saucier. Les deux artistes ayant des styles totalement différents, l’hôte s’attend à un résultat intéressant.

 

Une fois la SCulture terminée, les objets qui n’auront pas pu être exploités seront remis à un ferrailleur local qui en disposera de manière écoresponsable, a tenu à préciser l’artiste.

 

Pour voir l’évolution en direct de la SCulture, rendez-vous sous la tente à la Maison de la Nouvelle-Acadie les 14 et 15 août de 9h à 16h.

 

 

 

À propos de Josiane Saucier

Native de L’Assomption, l’artiste a étudié les arts à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Elle a débuté sa carrière en enseignant les arts au Collège de L’Assomption durant cinq ans. Après quoi, elle a fait le choix de vivre pleinement de son art. Depuis, elle multiplie ses apparitions dans des symposiums et des expositions collectives et individuelles partout au Québec et en France. Elle agit à titre de directrice du comité de sélection au Conseil de la Sculpture du Québec.

©Photo gracieuseté

Josiane Saucier travaille le métal dans son atelier situé à Saint-Jacques. Après plusieurs années à Montréal, l'artiste originaire de L'Assomption effectue un retour aux sources.

©Photo gracieuseté

Ses oeuvres l'ont menée à participer à plusieurs expositions et symposiums un peu partout au Québec et en Europe.

©Photo gracieuseté

Après avoir enseigné les arts durant cinq ans, Josiane Saucier a choisi de vivre de la création.

©Photo gracieuseté

L'artiste est aussi directrice du comité de sélection du Conseil de la Sculpture du Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média