Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 août 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Les Achiganois lancent un message clair au ministre Garneau

Aérodrome SRA

Référendum Aérodrome SRA

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Les citoyens de Saint-Roch-de-l’Achigan ont voté contre l’implantation d’un aérodrome sur le territoire.

RÉFÉRENDUM. Les citoyens de Saint-Roch-de-l’Achigan se sont prononcés massivement contre le projet d’implantation d’un aérodrome ce dimanche, 11 août. Au dénombrement, 96% des votants s’étaient exprimés en défaveur du projet. Un peu plus de 52% des inscrits ont exercé leur droit de vote. L’annonce est tombée peu avant 22h au Camping Horizon où étaient rassemblés les élus du secteur et plus de 200 citoyens.

Devant la consternation qu’avait suscitée le projet Aérodrome SRA dès sa présentation aux citoyens en juin dernier, le maire de la municipalité, Yves Prud’homme, avait décidé de tenir un référendum consultatif afin d’obtenir le pouls de la population. « Le message est assez clair », a-t-il conclu ce soir. Bien que la bataille ne soit pas encore gagnée, M. Prud’homme estime que le conseil municipal ait pris la meilleure décision en laissant la parole au peuple. « Ça va à l’encontre de l’intérêt public et le taux de participation en cette période estivale le démontre », a-t-il témoigné.

 

 Avec 2072 bulletins de vote comptabilisés, ce n’est pas moins de 50,4% des électeurs inscrits qui ont répondu non au projet d’Aérodrome SRA. « Notre objectif était d’avoir une majorité dans la majorité et c’est objectif atteint », s’est réjouis le porte-parole de la Coalition SRA, Sébastien Marcil. Celui qui mobilise les troupes depuis le début de la saga se dit d’ailleurs très satisfait de ce résultat incontestable. « Personne ne peut remettre en cause le fait que les citoyens de Saint-Roch-de-l’Achigan s’opposent massivement au projet », a-t-il affirmé.

Publicité

Défiler pour continuer

 

Appel à la démocratie

 

Maintenant, les élus et représentants du milieu, la Coalition SRA et les citoyens de la municipalité en appellent au respect de la démocratie. « Pour nous, il apparaît inconcevable, voire incohérent que le premier ministre du Canada dise aux citoyens de Saint-Roch-de-l’Achigan que leur vote ne compte pas, que ce n’est pas important, alors que lui-même va solliciter les votes dans quelques semaines », a exposé M. Marcil. 

Sébastien Marcil Coalition SRA

©Photo Marie-Christine Gaudreau

La Coalition SRA, les élus et les citoyens appellent à la démocratie et demandent au ministre Garneau, ainsi qu’au premier ministre Justin Trudeau, de respecter l’exercice démocratique et de dire non au projet d’Aérodrome SRA.

À l’occasion d’une rencontre avec la municipalité jeudi dernier, le ministre Garneau avait confirmé au maire Prud’homme qu’il attendrait de voir le résultat du référendum avant de prendre une décision. Il a également été entendu à ce moment que M. Prud’homme l’informe du résultat au lendemain du vote. « Je vais lui souligner par écrit, ainsi qu’une partie de notre entretien verbal parce que nous avons soulevé plusieurs failles dans le projet », a indiqué le maire. S’il ne peut présumer de la décision que rendra le ministre Garneau, Yves Prud’homme remarque toutefois que la rencontre s’est déroulée de manière positive. Le ministre Garneau se serait montré intéressé et à l’écoute de la municipalité.

 

Au ministre de dire NON!

 

Alors que la balle est dans le camp du gouvernement, la municipalité de Saint-Roch-de-l’Achigan n’entend pas baisser les bras. La Coalition SRA poursuivra ses mobilisations tant et aussi longtemps que le ministre n’aura pas clairement dit non au projet. « Le travail n’est pas fini tant que la décision n’est pas rendue », a laissé entendre Sébastien Marcil. Une nouvelle bannière affichant le résultat du référendum consultatif pourrait bien se greffer au décor de l’autoroute 25 dans les prochains jours.

 

Pour le conseil municipal, trop de questions demeurent sans réponse dans le projet que présentent les promoteurs pour ne pas bouger. Le maire Prud’homme déplore que l’OBNL Aérodrome SRA se soit contenté de transposer une étude qui a été faite à Mascouche, à Saint-Roch-de-l’Achigan. « Ce n’est pas tout à fait la même réalité, ironise-t-il, et on ne tient pas compte qu’il y a une centaine de propriétés à l’intérieur de 1,5 km de la piste, c’est énorme », s’indigne-t-il.   

 

Avec un résultat presque unanime, la municipalité de Saint-Roch-de-l’Achigan a démontré ce dimanche 11 août l’absence d’intérêt public pour un aérodrome dans un village dont la majeure partie du territoire est occupée par des terres agricoles et où les quelque 5000 habitants ont choisi d’y vivre pour la quiétude des lieux.

Yves Prud'homme Saint-Roch-de-l'Achigan

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Le maire Yves Prud'homme transmettra par écrit le résultat du référendum, ainsi qu'une partie de leur échange verbal, notamment ce qui concerne les incohérences dans le projet, au ministre Garneau aujourd'hui.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média