Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

09 août 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

La mission sociale au-delà du service de garde

Le Loft des 4 Pattes

Éric Gingras

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Le propriétaire, Éric Gingras, possède plusieurs années d’expérience auprès de l’espèce canine.

COMMUNAUTÉ. Établi à Saint-Alexis depuis juin, le Loft des 4 Pattes propose un service de garderie pour chien de courtes comme de longues durées. L’entreprise appuie, de plus, les fondations Héros de tous les jours et des écoles Victor-Doré et Joseph-Charbonneau, vouées au bien-être et à la scolarisation adaptée des jeunes handicapés physiques et intellectuels.

Le Loft des 4 Pattes se situe sur le chemin Petite Ligne dans la municipalité de Saint-Alexis, sur le terrain d’une ancienne érablière. Le propriétaire, Éric Gingras, prévoit d’ailleurs relancer la production de sirop d’érable. « Les clients qui viendront à la cabane à sucre pourront amener leur chien avec eux. Il y aura un enclos qui leur sera réservé », raconte-t-il. Il ne s’agit que de l’un des nombreux projets du jeune entrepreneur. Celui qui s’est concentré dans les derniers mois à lancer sa garderie pour chien se nourrit de nombreuses ambitions.

 

Au-delà des repas de cabanes à sucre, M. Gingras entend offrir un service de restauration à l’année, notamment dans le but d’agir à titre de relais pour les quadistes et motoneigistes. Avec une capacité d’accueil actuelle de 50 chiens, il souhaite éventuellement agrandir l’espace en aménageant un nouvel enclos et ajouter une piscine pour le confort des pensionnaires par temps chaud. L’envie de mettre en place un parcours de canicross et d’organiser des événements canins sur place est aussi présente.

 

Lorsque l’on confie son chien au Loft, il faut savoir que le mot d’ordre est liberté. « Les chiens ne sont jamais en cage », prévient Éric Gingras. Les animaux vivent en effet tous ensemble, en meute. « Ça fonctionne très bien! », assure celui qui possède plusieurs années d’expérience avec les canidés. Deux enclos en surface synthétique sont à la disposition des chiens, ainsi qu’un salon intérieur pour les journées trop chaudes ou pluvieuses. Des cages, il y en a tout de même. Elles servent toutefois exclusivement de chambre à coucher pour la nuit. M. Gingras se fait également un devoir de prendre plusieurs photos et vidéos chaque jour, qu’il partage sur la page Facebook du Loft pour donner des nouvelles de leur toutou à leurs propriétaires.

 

Plus qu’une garderie

 

Ayant à cœur l’épanouissement des enfants vivant avec une différence, le propriétaire du Loft à 4 Pattes s’est engagé à remettre une partie de ses recettes pour soutenir la Fondation Héros de tous les jours. Cette dernière offre aux élèves des écoles Victor-Doré et Joseph-Charbonneau les moyens d’évoluer dans un environnement riche et stimulant, à la hauteur de leurs capacités et de leurs besoins. Ces deux écoles situées sur le territoire de la Commission scolaire de Montréal accueillent des élèves de tout l’ouest du Québec affectés par une déficience motrice importante, à laquelle s’ajoutent parfois des handicaps visuels, auditifs et intellectuels. Prochainement, le Loft des 4 Pattes tiendra donc des kiosques au Salon National des Animaux de Compagnie au Stade olympique et au Salon de l’habitation de Repentigny pour amasser des fonds au profit de la Fondation.

 

Dans une optique d’inclusion, le Loft accueille aussi des jeunes en situation de handicap intellectuel en leur offrant des stages ou encore une expérience de travail. Éric Gingras en est également à développer un projet avec la Commission scolaire des Samares afin d’inviter les élèves de l’école primaire à des ateliers avec un intervenant canin sur l’heure du midi. On y expliquera les responsabilités qu’implique l’adoption d’un chien, ainsi que les bons comportements à adopter avec lui. « C’est en éduquant nos jeunes qu’on va reprendre le contrôle sur les tous les animaux abandonnés à long terme. En étant mal instruits, les gens prennent un chien sans avoir conscience de ce que ça implique comme investissement », estime le propriétaire.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média