Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

30 juillet 2019

Communiqué Express Montcalm - redactionmontcalm@lexismedia.ca

Une grande dame s’éteint

Saint-Liguori

Fernande Desmarais Richard

©Photo gracieuseté

Fernande Desmarais Richard s’est éteinte le 11 juillet à l’âge de 98 ans et 3 mois.

À l’âge de 98 ans et 3 mois, une grande dame qui a marqué la vie communautaire de Saint-Liguori s’est éteinte. Fernande Desmarais Richard, épouse de feu Louis Richard, a rendu l’âme le 11 juillet dernier au CHSLD Armand Marchand, à Saint-Liguori. Elle laisse derrière elle le souvenir d’une femme d’exception, présente pour sa communauté.

Madame Desmarais est née le 11 avril 1921 à Saint-Thomas. C’est à l’âge de 11 ans qu’elle arrive à Saint-Liguori, municipalité qu’elle adoptera pour le reste de sa vie. Après avoir fait des études en Lettres et Sciences, Fernande Desmarais enseigne pendant un an à Saint-Liguori, avant d’épouser Louis Richard en septembre 1940.

 

Quelques années plus tard, le couple accueille les gens du village dans sa demeure, dont la salle à manger fait office de Caisse Populaire.  Femme dévouée, Mme Desmarais Richard est longtemps caissière et assistante-gérante de l’institution, en plus d’aider son mari dans ses fonctions de secrétaire de la municipalité et de la Commission scolaire de Saint-Liguori.

Publicité

Défiler pour continuer

 

Au cœur de la communauté

 

En dehors de ses occupations professionnelles, Mme Desmarais Richard a eu dix enfants. L’éducation et la pratique sportive occupaient une grande place et étaient très valorisées chez les Desmarais Richard. Socialement, elle a donné de son temps à l'Union Catholique des Femmes Rurales, aujourd’hui AFEAS, au Cercle Lacordaire, au comité du Patrimoine, à la bibliothèque de l’école et à la Société Historique de Joliette. Elle fut présidente des festivités entourant le 125e de Saint-Liguori.

 

Même une fois le cap des 80 ans franchi, elle a continué de participer à la vie communautaire liguorienne avec enthousiasme et générosité. Elle organisait les messes des familles et distribuait la communion aux gens qui n’étaient pas en mesure de se déplacer. Elle prenait plaisir à organiser des fêtes aux centenaires du centre d’accueil. Le cœur sur la main, elle donnait sans compter aux gens dans le besoin. Elle se faisait aussi le plaisir de chanter au sein de la chorale de l’église. Son talent et sa créativité culinaires ne passaient pas inaperçus au village, si bien que les convives se multipliaient souvent autour de la table. 

 

Je me souviens

 

Dotée d’une mémoire sans pareil, Fernande Desmarais Richard était connue pour ne jamais oublier, que ce soit les anniversaires ou l’histoire municipale. Elle avait d’ailleurs fait sienne la devise du Québec, « Je me souviens ». Puisant dans ses souvenirs, elle a participé à l’élaboration de plusieurs ouvrages abordant l’histoire de Saint-Liguori. Elle signe également quelques poèmes et chansons au nom de Fleur d’Oranger. Malgré une vie bien remplie sur sa terre natale, Fernande Desmarais Richard était avide de savoir, de culture et d’histoire, ce qui l’a mené à partir à la conquête du monde à quelques reprises.

 

Mme Desmarais Richard aura, sans contredit, marqué l’histoire de la municipalité de Saint-Liguori. Son départ laisse un grand vide pour sa famille et tous ceux qui ont eu la chance de la côtoyer.  (MCG)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média