Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

29 juillet 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Une première session à la hauteur de ses attentes

Louis-Charles Thouin

Louis-Charles Thouin

©Photo gracieuseté

Louis-Charles Thouin dresse un bilan très positif de sa première session.

POLITIQUE. Au terme de la première session de travaux à l’Assemblée nationale, le député de Rousseau, Louis-Charles Thouin trace un bilan très positif de ses activités. L’élu admet éprouver une grande fierté quant aux réalisations de son équipe dans Rousseau. Il est également d’avis que les actions menées par son parti au national auront des impacts non négligeables sur la population de Rousseau, notamment en matière d’éducation, de santé et de développement économique.

À l’échelle locale, M.  Thouin félicite son équipe d’avoir résolu plus de 150 dossiers auprès de citoyens de la MRC de Montcalm. D’ailleurs, un de ses bons coups fut le déménagement de son bureau à Saint-Lin-Laurentides. Selon lui, l’effet a été instantané, les visiteurs se succédant jour après jour. « Je pense que c’est une question d’habitude de fréquentation. Saint-Lin est le pôle commercial de la MRC», croit M. Thouin, pour qui il importe d’être près de sa communauté.

S’il reconnaît apprécier son travail à l’Assemblée nationale, il accorde aussi une grande importance à ses actions sur le terrain, dans son comté. M. Thouin se réjouit d’avoir pu remettre des sommes importantes aux organismes du secteur depuis le début de son mandat. « Je crois aux projets et aux besoins de nos organismes, que je défends auprès de mes collègues», soutient-il. Dès leur entrée en poste, les attachés politiques de M. Thouin ont contacté tous les organismes du comté afin de les informer de l’existence du Programme Soutien à l’action bénévole. « La plupart ne savaient même pas que ce programme existait et, donc, ils ne faisaient pas de demande », remarque le député. Ainsi, plusieurs dizaines de milliers de dollars ont été distribués pour soutenir des événements ou pour répondre aux besoins souvent criants des organismes locaux.

 

LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE À COEUR

 

On se rappellera que le gouvernement s’était engagé à mettre l’éducation en priorité. Rousseau ne fait pas exception à la règle. Dernièrement, M. Thouin annonçait l’octroi de 9,1 M$ pour l’agrandissement d’une école à Saint-Calixte, puis la somme de 2,7M$ injectée dans le programme Agir tôt pour le dépistage et l’intervention précoce auprès des enfants en difficulté d’apprentissage. Le député suit également de près le déploiement de la Grappe éducative qu’il perçoit comme une initiative de grande importance.

Dans l’optique d’améliorer les statistiques de réussite académique dans la MRC, Louis-Charles Thouin a fait l’annonce de neuf nouvelles classes de maternelle 4 ans disponibles dans Rousseau. « Il s’agit d’un outil de plus dans le coffre à outils des parents », précise le député. Il remarque que le déploiement de ce réseau est encore incompris de plusieurs. « Ce n’est pas un désaveu pour les CPE. Au contraire, nous continuons d’investir massivement dans le réseau des CPE. C’est une offre supplémentaire, optionnelle», précise-t-il. M. Thouin se dit confiant de voir le vent tourner dans les prochaines années. Selon lui, les gens qui étaient les plus réfractaires à la maternelle 4  ans applaudiront la décision. « Dans les endroits où ça se fait, on a observé un impact direct sur le taux de diplomation et la réussite des jeunes et c’est notre principal objectif », de soulever le député de Rousseau.

Au-delà du manque d’espace dans les écoles et de la pénurie de main-d’œuvre, M. Thouin est d’avis qu’on doit se donner les moyens de nos ambitions. «À un moment donné, il faut prendre une décision et aligner les astres pour que ça fonctionne », estime-t-il. Pour les classes déjà annoncées, elles se retrouvent toutes dans des écoles où des locaux sont disponibles pour les accueillir. « Il n’y a pas un sou dans le béton. » Pour l’avenir, les maternelles 4 ans feront partie intégrante des projets d’agrandissement et de constructions d’écoles puisque la Coalition avenir Québec insiste sur le développement de ce réseau.

 

FAIRE MIEUX EN SANTÉ

 

Sur le plan de la santé, Louis-Charles Thouin se dit optimiste quant aux actions menées à l’échelle nationale et régionale. Déjà au début de son mandat, le gouvernement annonçait 154 lits supplémentaires à l’hôpital Pierre Le Gardeur. « Je crois que ça a un impact direct pour les gens d’ici », dit-il. Dans la même veine, l’ajout de places dans les maisons pour aînés annoncés par la ministre responsable des aînés, Marguerite Blais, aura pour effet de désengorger les hôpitaux, au profit des citoyens qui doivent se rendre aux urgences pour consulter un médecin.

 

Hormis le besoin important d’un ou plusieurs médecins de famille à Saint-Calixte, M. Thouin remarque que la majorité des citoyens du comté ont accès à un médecin. Il est d’avis que les pouvoirs supplémentaires accordés aux pharmaciens, tel qu’annoncé par la ministre de la Santé, Danielle McCann, viendront améliorer encore davantage la situation.

 

INFRASTRUCTURE

 

Dès septembre, le dossier du schéma d’aménagement de la MRC devrait être réglé. Le député prévoit que cela ouvrira la porte au développement industriel et commercial. « Pour l’instant nous étions incapables de répondre aux promoteurs par manque de terrains. Maintenant, nous pourrons bien sélectionner les entreprises qui viendront s’établir pour amener des emplois à valeur ajoutée dans la région», partage M. Thouin.

Sur le réseau routier, les trois grands dossiers, soit la sécurisation de la route 158, le prolongement de l’autoroute 25  et la voie de contournement de Saint-Lin-Laurentides, vont bon train selon le député. Des travaux seront réalisés dès cette année sur la 158, puis d’autres se mettront en branle d’ici la fin du premier mandat en ce qui concerne la voie de contournement. «À notre demande, les échéanciers ont été révisés au MTQ afin qu’ils soient plus raisonnables. À moyenne et longue échéance, l’ensemble des travaux seront réalisés », assure Louis-Charles Thouin.

En matière d’infrastructures, le député a par ailleurs été agréablement surpris de l’octroi de la somme de 22 M$ via le Programme de la taxe sur l’essence et la contribution du Québec 2019-2023. Les dix municipalités seront ainsi en mesure de réaliser des projets prioritaires.

Louis-Charles Thouin ne pourrait passer sous silence l’adoption du projet de loi sur la laïcité, un pas en avant modéré et nécessaire pour mieux s’attaquer aux vrais enjeux selon le parti. D’ailleurs, il s’avoue très fier des 32 projets de loi déposés par son parti, dont 15 ont été adoptés, malgré l’opposition systématique des autres partis.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média