Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

26 juillet 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Une entente de six ans pour les conducteurs d’Autobus Gaudreault

Saint-Jacques

Alain Lachaine

©Photo gracieuseté TUAC Canada

Le président des TUAC 501, Alain Lachaîne, se dit satisfait du dénouement de la négociation.

Alors que les quelques 16 conducteurs d’autobus scolaire membres du syndicat des Travailleurs et Travailleuses unis de l’alimentation et du commerce, section locale 501 (TUAC 501) étaient sans contrat de travail depuis le 1er juillet 2018, une entente d’une durée de six ans a finalement été signée, le 3 juillet dernier.

L’entente prévoit notamment des hausses salariales de 11% rétroactivement au 1er juillet 2018. Pour les cinq années à venir de la convention, l’échelle salariale en vigueur sera indexée d’un pourcentage égal au pourcentage de l’indexation consentie par la Commission scolaire des Samares pour les contrats de transports scolaires pour l’année scolaire.

 

Une clause prévoit également l’ajout de sommes au taux de salaire en vigueur si de l’argent additionnel était injecté dans le financement du transport scolaire par le gouvernement du Québec ou toute autre autorité ayant compétence. Le taux horaire pour les voyages parascolaires et spéciaux passe quant à lui de 14,40$ à 16,25$ l’heure travaillée.

Publicité

Défiler pour continuer

 

« Nous sommes très heureux du dénouement de cette ronde de négociation. Les conducteurs d’autobus scolaire ont amélioré de façon concrète les conditions de travail dans la région de Lanaudière et dans le secteur du transport scolaire », a déclaré le président des TUAC 501, Alain Lachaîne. 

 

L’entente ratifiée par les syndiqué(e)s membres des TUAC 501 prévoit aussi une meilleure définition des heures de travail pour le lavage des autobus, la bonification du temps alloué pour le déneigement et le déglaçage des vitres, l’amélioration des clauses non pécuniaire pour les conducteurs à temps partiel, l’ajout d’une semaine de vacances après 20 ans d’ancienneté et l’ajout de cinq heures de congé pour cause de maladie. Le montant octroyé en cas d’annulation d’un voyage spécial ou parascolaire est également bonifié. (MCG)

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média