Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

12 juillet 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Saint-Jacques présente l’exposition « Viens-tu veillée? »

Maison de la Nouvelle-Acadie

Exposition Viens-tu veillée?

©Photo Marie-Christine Gaudreau

En partenariat avec la MRC de Montcalm et la Caisse Desjardins de la Nouvelle-Acadie, la Maison de la Nouvelle-Acadie présente tout l'été l’exposition “Viens-tu veillée?”.

DANSE. En complément de son 5e Symposium des arts qui se déroule sous le thème de la danse, la municipalité de Saint-Jacques donnait le coup d’envoi à son exposition temporaire « Viens-tu veillée? » à l’occasion d’un vernissage le 20 juin dernier. Le temps d’un été, la troupe de danse folklorique acadienne, Les Petits Pas Jacadiens, s’anime entre les murs de la Maison de la Nouvelle-Acadie.  

L’exposition qui sera présentée tout l’été met à l’honneur l’histoire et les traditions entourant les veillées acadiennes. Dans la municipalité de Saint-Jacques, comme ailleurs au Québec, la danse folklorique a marqué la ligne du temps. Les Petits Pas Jacadiens lui ont permis de rayonner à travers le Québec, le Canada et même outremer. « J’invite les gens à venir voir à quel point Saint-Jacques a été le centre de la danse folklorique dans la région de Lanaudière et comme elle a été réputée dans le monde entier », a déclaré le préfet de la MRC de Montcalm, Pierre La Salle. Durant cinq ans, il a été le président de la troupe.

 

« Viens-tu veillée? » retrace les moments marquants de l’histoire de la troupe de danse Les Petits Pas Jacadiens. Sur les murs sont tapissées les grandes lignes retraçant les réalisations de la troupe de danse. De grandes tables vitrées permettent de consulter de vieilles coupures de journaux où l’on parle de la troupe et de voir toutes sortes d’accessoires qui ont servi aux danseurs au fil du temps. Des costumes d’époque acadiens sont exposés et on présente même des vidéos d’archives de prestations des Petits Pas Jacadiens.

Publicité

Défiler pour continuer

 

Une richesse historique

 

Les visiteurs sont invités à bonifier l’exposition en partageant un souvenir qu’ils gardent de la troupe de danse. « À Saint-Jacques, tout le monde connaît Les Petits Pas Jacadiens, que ce soit pour avoir dansé avec eux ou pour les avoir vus en spectacle. Je vous invite, tout comme moi, à épingler un souvenir qui vous a marqué », a annoncé la mairesse de Saint-Jacques, Josyane Forest. L’escalier intérieur du bâtiment se garnira des cartons souvenirs au cours de l’été.

 

Avant d’être mairesse, maman et même adulte, Mme Forest fut une adolescente qui aimait danser. Elle a dansé au sein de la troupe locale pendant dix ans. Son expérience lui a permis d’être de la première cuvée qui a foulé le sol français. À l’occasion du vernissage, elle a tenu à souligner l’apport important des trois bâtisseurs des Petits Pas Jacadiens; Luce Archambault, Suzanne Lévesque et Louis Parent.

 

Pour la conseillère responsable de la culture, Isabelle Marsolais, ce rendez-vous estival souligne encore une fois la richesse historique du milieu. « Il est possible de trouver des lieux intéressants à visiter pour découvrir qui nous sommes et d’où nous venons. Je crois que la Maison de la Nouvelle-Acadie est sans doute l’endroit principal pour découvrir tout ça », a-t-elle indiqué. L’enseignante de profession invite la communauté à plonger au cœur du savoir sous toutes ses formes, quels que soient le thème ou l’endroit. « On n’est jamais trop curieux, on n’en sait jamais trop et comme je dis souvent à mes élèves, plus j’apprends, plus je suis intéressant », a-t-elle terminé.

 

La Maison de la Nouvelle-Acadie en est à sa deuxième année d’activités. Lors de sa première saison, plus de 200 visiteurs ont franchi les portes pour en découvrir un peu plus sur l’histoire qui habite la municipalité. Une partie de la Maison est occupée par une exposition permanente qui met en lumière les racines acadiennes du secteur, tandis qu’une section est réservée aux expositions temporaires qui feront revivre le temps d’une saison différentes bribes de traditions qui ont bercé la communauté jacobine au fil des ans.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média