Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

28 juin 2019

Communiqué Express Montcalm - redactionmontcalm@lexismedia.ca

L’enjeu de la santé mentale en milieu agricole

Les conservateurs dépose un rapport

tracteur

©Photo archives

En plus des enjeux financiers, les agriculteurs, éleveurs et producteurs sont la cible d’agressions verbales et de menaces sur les médias sociaux.

Les députés conservateurs du Comité permanent de l’agriculture et de l’agroalimentaire déposait récemment un rapport complémentaire sur la hausse de l’incidence des problèmes de santé mentale dans le secteur de l’agriculture du Canada.

Les résultats de l’étude démontrent que plusieurs agriculteurs et producteurs vivent plus de stress et de difficultés en raison d’initiatives récentes du gouvernement, comme la taxe fédérale sur la carbone et les concessions accordées dans le cadre de récents accords commerciaux. Leurs témoignages ont été présentés lors des audiences du Comité.

 

« Notre engagement envers les agriculteurs, les éleveurs et les producteurs nous a amenés à amorcer une étude sur la hausse de l’incidence des problèmes de santé mentale. Nous sommes résolus à travailler avec ceux qui sont touchés par ces problèmes pour trouver des solutions », a commenté le vice-président du Comité permanent et député de Mégantic – L’Érable, Luc Berthold. L’étude a été entreprise par le comité suite à la motion déposée par Earl Dreeshen, député de Red Deer – Mountain View lors de l’édition 2018 de la Journée Bell Cause pour la cause.

 

M. Dreeshen est un agriculteur de quatrième génération qui fait la culture des céréales et du canola dans le centre de l’Alberta. Il a porté à l’attention du comité les défis en santé mentale auxquels sont confrontés les agriculteurs, les éleveurs et les producteurs canadiens. Selon lui, il était nécessaire de mener une étude à ce sujet et de rencontrer les principaux intéressés pour trouver des solutions.

 

En plus des enjeux financiers, le rapport complémentaire fait également état des attaques dont les agriculteurs et leur famille sont la cible sur les médias sociaux. Des militants qui défendent l’environnement et les animaux agressent verbalement, menacent, injurient des agriculteurs en utilisant les médias sociaux, provoquant une grande détresse pour les familles visées. Les auteurs de l’étude ont finalement cru bon de rappeler le rôle important que doit jouer le gouvernement dans la sensibilisation faite au public sur la réalité de la production alimentaire pour défaire les préjugés et réfuter les fausses croyances qui circulent dans les groupes anti-agriculteurs. (MCG)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média