Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

25 juin 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

École primaire du Ruisseau : l’apprentissage réinventé

Saint-Lin-Laurentides

École du Ruisseau

©Photo Marie-Christine Gaudreau

L'école primaire du Ruisseau a ouvert ses portes en septembre dernier.

ÉDUCATION. Au terme d’une première année d’activité, la Commission scolaire des Samares procédait, le 18 juin, à l’inauguration officielle de l’école primaire du Ruisseau située à Saint-Lin-Laurentides. En présence de la direction, du personnel, des représentants du milieu, de parents et d’élèves, ce fut l’occasion de présenter le projet d’envergure que représente cette école où le terme apprentissage prend un tout autre sens.  

C’est avec beaucoup d’émotion que la directrice de l’établissement, Jacquie Lévesque a fait le point sur sa première année à la tête de l’école du Ruisseau. « C’est avec une grande fierté que nous vous ouvrons officiellement les portes de votre magnifique école, l’école primaire du Ruisseau. Vous constaterez rapidement que l’école est à l’image des gens qui l’habitent. Nous nous sommes donné comme mission tout au long de l’année de faire la différence au quotidien dans la vie de nos élèves, qui nous sont confiés. Nous visons un milieu de vie épanouissant, innovant et bienveillant où l’on retrouve des adultes et des enfants persévérants, collaborants et engagés », a déclaré la directrice avec le trémolo dans la voix.  

 

La très moderne école possède un ratio de fenestration à la hausse pour un maximum d’éclairage naturel aux élèves et aux enseignants. Construite en tenant compte des principes du développement durable, l’école est entourée de verdure et de végétation.

Inauguration École du Ruisseau

©Photo Marie-Christine Gaudreau

La Commission scolaire des Samares procédait à l’inauguration officielle de l’école primaire du Ruisseau en présence des représentants du milieu le 18 juin dernier, au terme de la première année d’activité.

Apprendre autrement

 

Les classes sont aménagées en mobiliers flexibles et les élèves disposent de divers choix. Ils ont la liberté de s’installer de la manière qui répond le mieux à leurs besoins pour être disponible à l’apprentissage. Les enseignants utilisent des tableaux interactifs pour transmettre le savoir, tandis que les élèves peuvent travailler sur des tables individuelles ou multiples de diverses formes, des chaises régulières ou pivotantes, des tabourets, des ballons d’exercice ou des poufs. Du mobilier en hauteur est aussi en place pour les élèves qui souhaiteraient avoir une meilleure visibilité sur l’ensemble de l’environnement. Des tables en demi-cercles sont utilisées dans les classes pour permettre à l’enseignant de fournir des apprentissages plus personnalisés à un petit groupe d’élèves selon les besoins.

 

« C’est surtout le siège qui est important, ça permet à l’enfant de bouger. L’important c’est d’apprendre, dans la position qui nous permet d’apprendre. Ça vient vraiment influer sur des sphères du cerveau », explique la directrice de l’établissement Jacquie Lévesque. L’adoption d’une position confortable aide au bon fonctionnement des neurotransmetteurs. C’est le principe que souhaite appliquer l’école du Ruisseau en offrant une flexibilité à ses élèves. « Chaque enseignant gère la rotation des déplacements entre les stations dans sa classe », mentionne Mme Lévesque. Si certains élèves préfèrent demeurer à la même place en tout temps, d’autres ressentent le besoin de se déplacer à un certain moment. « On tente de respecter les besoins de chacun, cependant, il y a aussi tout un aspect de partage et d’esprit de groupe à considérer », souligne-t-elle. 

École du Ruisseau

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Les classes aménagées de mobiliers flexibles permettent une belle flexibilité aux enfants qui peuvent choisir la position dans laquelle ils sont le mieux disposés à apprendre.

Bilan

 

Après une année scolaire, bien que l’adaptation fut difficile pour les élèves qui n’étaient pas habitués à ce modèle, on remarque un climat beaucoup plus calme dans l’école. Comme les enfants peuvent bouger durant leur temps de classe, ils seraient plus silencieux et ressentiraient moins le besoin de se défouler dans les couloirs à la sortie des classes.

 

Pour l’année scolaire 2018-2019, l’école du Ruisseau a accueilli un peu plus de 500 élèves, permettant de désengorger les écoles avoisinantes. « La croissance démographique de la Ville de Saint-Lin-Laurentides a représenté un beau défi pour la Commission scolaire des Samares », a soutenu son président Michel Forget. Selon lui, l’important accroissement de la population laisse présager la nécessité de se pencher sur un nouveau projet d’école supplémentaire d’ici deux ans si la tendance se maintient. Avec ses 35 classes, l’école primaire est en mesure de recevoir jusqu’à 700 élèves pour un ratio de 20 élèves par classe.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média