Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

19 juin 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Le comité d’embellissement fait peau neuve

Saint-Alexis

CEE Saint-Alexis

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Le comité d’embellissement de Saint-Alexis a fait l’annonce de l’ajout d’un volet environnemental à sa mission en conférence de presse le 7 juin dernier.

ENVIRONNEMENT. En conférence de presse le 7 juin dernier, la municipalité de Saint-Alexis a dévoilé la nouvelle image de son comité d’embellissement. Un volet environnemental vient se greffer à la mission de l’organisation qui se nommera désormais comité d’embellissement et d’environnement de Saint-Alexis.

 

La présidente du comité Raphaëlle Mailhot en a fait l’annonce au parc Alice Simard. L’idée est née de l’intérêt d’une citoyenne pour la cause environnementale. Christiane Pelletier a approché les membres pour leurs proposer l’ajout d’une touche verte au comité déjà existant. « Après réflexion nous en sommes venus à la conclusion que ces deux volets se complétaient et que nous devions aller en ce sens », a témoigné Mme Mailhot. Mme Pelletier s’est depuis jointe aux administrateurs avec le mandat du volet Environnement.

 

« Un pas à la fois, mon objectif est de donner des petits trucs et des défis mensuels pour améliorer nos comportements écoresponsables et pour tendre vers le zéro déchet », a confié la nouvelle membre du comité, Christiane Pelletier. Dans les prochains mois et les prochaines années, le comité d’embellissement et d’environnement vise à favoriser la diminution des déchets à usage unique, à développer une politique pour les couches lavables, à mettre en place des activités de type bazar pour assurer une deuxième vie au plus grand nombre d’objets possibles et à mettre en place des conférences pour informer les gens et faire la promotion d’un virage vert. 

 

L’ultime objectif étant de rendre Saint-Alexis plus écoresponsable, le comité encourage, incite et conscientise les citoyens à poser des gestes concrets dans leur milieu et à adopter un comportement d’achat plus raisonné.

tricot urbain

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Le projet de tricot urbain enjolive le paysage alexinois en donnant une seconde vie à différentes matières textiles.

Un village tissé serré

 

Comme première initiative représentant la nouvelle mission du comité, le projet de tricot et tissage urbain a été dévoilé. Réalisées par l’AFEAS, les pièces de tricot et de tissage sont entièrement fabriquées à partir de matériaux recyclés. Les œuvres sont tissées autour des arbres du parc Alice Simard. Une œuvre supplémentaire se retrouve devant l’église.  

 

« Il n’y a rien de neuf là-dedans, tout est fait à partir de recyclage. Par exemple, une des œuvres est faite avec des retailles de tissu de maillots de bain offerts par une compagnie. Il y a aussi de vieilles nappes, des foulards de laine et des rideaux de dentelle », énumère la présidente de l’AFEAS Johanne Champagne. Ses tisserandes et elle ont sauté à pieds joints dans le projet qui leur permettait non seulement d’exprimer leur créativité, mais aussi d’enjoliver la municipalité, de donner une deuxième vie à toutes sortes de matières et d’incarner le caractère de la municipalité et de ses citoyens qui sont sans conteste tissés serré.

 

L’exposition temporaire sera en place pour toute la durée de la saison estivale. Raphaëlle Mailhot soutient que le nouveau comité soit effervescent d’idées. « Notre premier mandat est d’encourager les autres comités et les citoyens à réduire leur utilisation de déchets à usage unique. Nous comptons abolir les bouteilles d’eau en plastique dans les événements de la municipalité », a-t-elle déclaré. La présidente croit que la majorité de la population soit déjà conscientisée et que le rôle du comité se positionnera davantage dans la mise en place de mesures facilitatrices, d’incitatifs, de trucs et d’idées. « Nous sommes une municipalité agricole. Prendre soin de l’environnement, ça fait partie du quotidien de beaucoup de gens de Saint-Alexis parce que c’est leur gagne-pain », a-t-elle terminé.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média