Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

31 mai 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Le rendez-vous familial santé est de retour

La Galopage

Galopade

©Photo archives

L’événement a attiré plus de 2000 participants l’an dernier.

COURSE. Le 25 août prochain sera jour de La Galopade dans la municipalité de Saint-Esprit. L’événement couru dans la région a attiré plus de 2000 participants l’an dernier. La Galopade prépare sa 16e édition en 2019 et convie les coureurs et les marcheurs de toutes les municipalités à se joindre au groupe pour célébrer l’importance de l’activité physique. Le site de La Galopade sera érigé à l’église de la municipalité.  

C’est lors d’une conférence de presse en présence des élèves de l’école primaire Dominic-Savio de Saint-Esprit que cette 16e édition a été lancée le 13 mai dernier. « C’était important pour nous de faire ça à l’école, car c’est une activité qui touche et implique directement les jeunes et leur famille », partage l’une des membres du comité organisateur, Marie-Ève Dallare. Les organisatrices soutiennent que l’événement existe pour faire bouger les jeunes. « On veut que vous soyez là », a-t-elle prié son auditoire.  

 

Tout au long de la journée, les départs des différentes courses et marches se feront progressivement. Pour le volet course, les participants ont la possibilité de choisir parmi le demi-marathon, le 10 km, le 5 km, le 3k ou encore le 1 km. La très populaire course des Bout’Chou est aussi de retour cette année. Les tout-petits âgés de 0 et 6 ans parcourront une distance approximative de 300 mètres. Les marcheurs auront quant à eux l’option du 10 ou du 5 km.    

 

Défi 5 x 5 

 

« Cette année, on mise beaucoup sur le défi entreprise 5 x 5 », a déclaré la présidente de la Galopade, Caroline Blais. Ce défi doit rassembler cinq membres d’une même entreprise qui courent en même temps un 5 km. Leurs temps sont cumulés et l’équipe qui obtient le meilleur résultat gagne. « Les équipes peuvent aussi bien être formées de membres d’une même famille ou d’un groupe d’amis », précise néanmoins Mme Blais. Selon les organisatrices, il s’agit d’un concept rassembleur et motivateur qui permet de ressentir la fierté d’accomplir quelque chose ensemble.  

Lancement La Galopade 2019

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Le lancement de la 16e édition s’est déroulé en présence des élèves à l’école Dominic-Savio.

L’importance de bouger 

 

Encore une fois cette année, le Club de course de l’école Dominic-Savio s’associe à La Galopade. Depuis quelques semaines et jusqu’à la fin de l’année, les jeunes sont invités à s’entraîner pour participer à La Galopade en août. « Les jeunes qui se sont inscrits et qui participeront aux entraînements recevront un certificat à la fin de l’année. Sur présentation du certificat le jour de La Galopade, les élèves obtiendront leur participation gratuite », mentionne Marie-Ève Dallare.  

 

Le jour de l’événement, des photographes captureront les participants dans leurs plus beaux moments d’efforts. Les photos des participants de l’édition 2018 ont été présentées aux élèves et seront affichées année après année dans l’entrée du gymnase de l’école pour saluer l’effort des jeunes coureurs. Tous les coureurs recevront une médaille et les meilleurs temps se verront remettre un trophée.    

 

Le préfet de la MRC, Monsieur Pierre La Salle a profité de la conférence de presse pour rappeler aux jeunes l’importance de l’activité physique au quotidien. « Avant d’être une activité qui se vent compétitive, La Galopade est surtout une activité de mise en forme, de pratique et de transport actif pour vous faire bouger », a-t-il expliqué. Il a finalement invité les jeunes et leur famille à sortir de chez eux en grand nombre, à mettre de côté téléphones et tablettes pour participer à ce bel événement rassembleur.  

 

Virage vert 

 

Dans les prochaines années, La Galopade vise à devenir une course zéro déchet. « Nous ne sommes pas rendus là encore, mais c’est quelque chose que nous verrons d’ici quelques années. Nous souhaitons éliminer les petits jus en carton et les verres de styromousse, par exemple », souligne Marie-Ève Dallare. Ainsi, sous peu, les coureurs devraient pouvoir s’abreuver à l’aide d’une bille d’eau qui explose littéralement dans la bouche pour rafraîchir les coureurs. Cette nouvelle tendance pour concurrencer la bouteille d’eau en plastique est de plus en plus répandue dans les courses à pied un peu partout dans le monde.   

 

La Galopade débutera à 7 h, le 25 août au 88 rue St-Isidore, à Saint-Esprit. Inscriptions en ligne, lagalopade.ca  - Les inscriptions seront acceptées sur place le jour de l’événement.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média