Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

28 mai 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Une designer saint-linoise fait le tapis rouge du Gala Artis

Boutique Mariclod

Boutique Mariclod

©Photo gracieuseté

Les robes d’Anick Dumontet et Sophie Prégent prennent place dans la vitrine de Boutique Mariclod.

MODE. Peut-être avez-vous remarqué Anick Dumontet et Sophie Prégent défiler dans leur jolie robe sur le tapis rouge du Gala Artis 2019 le 12 mai dernier. Toutes deux portaient fièrement des créations signées Boutique Mariclod. Si ce nom vous dit quelque chose, c’est probablement parce que vous avez déjà remarqué ce magasin qui a pignon sur rue à Saint-Lin-Laurentides depuis 2006. Le journal s’est entretenu avec la designer Marie-Claude Poulin, qui raconte son expérience exceptionnelle.

Elle se spécialise dans la conception de robe de mariée, de bal et de gala sur mesure. C’est en réponse à la forte demande pour ces styles que la créatrice qui s’était d’abord lancée dans le style taille plus prêt-à-porter a réorienté la vocation de sa boutique. Rapidement, Marie-Claude Poulin a fait ses marques.

 

Lorsqu’est venu le temps pour Anick Dumontet de dénicher une robe pour le Gala Artis, sa styliste Andréa Rahal a su où il fallait chercher. Cette dernière, native de Saint-Lin-Laurentides, avait déjà retenu les services de Mme Poulin. Elle était assurée que Boutique Mariclod saurait répondre à son tour aux besoins de sa cliente.

Publicité

Défiler pour continuer

En effet, Anick Dumontet a fondu devant la scintillante robe bleue en boutique. La designer a pris le soin de modifier la robe, ajoutant des doubles bretelles, pour que celle-ci soit adaptée au goût du jour et aille parfaitement à l’animatrice vedette de la Roue de fortune chez vous. Marie-Claude s’est même rendue à l’hôtel le jour du gala pour s’assurer que la robe soit ajustée à point pour sa cliente.

Marie-Claude Poulin Anick Dumontet

©Photo gracieuseté

Marie-Claude Poulin s'est rendue à l'hôtel pour faire les derniers ajustements à la robe d'Anick Dumontet avant qu'elle ne foule le tapis rouge.

C’est aussi une référence qui a mené Sophie Prégent à cogner à la porte de Boutique Mariclod.  Cette fois-ci, la dessinatrice a conçu de toute pièce la somptueuse robe blanche de la comédienne nommée pour le rôle de Dorice McQuaid qu’elle incarne dans la série dramatique Cheval-Serpent.

 

« C’est un honneur d’avoir habillé deux femmes d’exception comme Anick et Sophie. Elles incarnent parfaitement l’image que je veux véhiculer pour faire rêver les femmes », affirme la propriétaire de Boutique Mariclod. Celle qui recherche à tout prix l’effet « WOW! » chez ses clientes est fière d’avoir obtenu la confiance des deux artistes pour ce gala d’importance. « Je ne considère pas que je fasse de la haute-couture, mais cette expérience démontre qu’on peut faire de belles choses même si c’est plus simple, en prenant soin d’ajuster et d’améliorer le vêtement spécialement pour la personne à qui il est destiné », précise-t-elle.

Sophie Prégent

©Photo gracieuseté - Sylvain Légaré

La dessinatrice a conçu de toute pièce la somptueuse robe blanche de la comédienne Sophie Prégent.

La robe pour une œuvre

 

Lorsque Sophie Prégent a fait savoir à sa designer qu’elle lui faisait cadeau de la robe après le gala, l’idée d’un nouveau projet a germé dans la tête de la créatrice de mode. Elle a demandé à Anick Dumontet si elle était prête à faire de même et c’est ainsi que les deux robes se sont retrouvées dans la vitrine de la boutique, mises aux enchères. Chaque vedette a sélectionné une œuvre et la somme récoltée par la vente au plus offrant lui sera remise. La vente de la robe d’Anick ira au profit de La rue des Femmes, un organisme qui vient en aide aux femmes en situation d’itinérance. Sophie a choisi pour sa part de remettre l’argent de la vente de sa robe à la Fondation À pas de géant, qui se voue à l’éducation des enfants autistes.

 

Au moment d’écrire ces lignes, la robe d’Anick avait atteint 650 $ aux enchères et la robe de Sophie 500 $. « Je veux faire rêver les jeunes en exposant les robes des artistes dans ma vitrine. Je veux qu’ils voient que c’est possible, qu’ils peuvent tenter leur chance et miser. Je veux leur montrer que c’est accessible », insiste Marie-Claude Poulin.

 

Les robes seront vendues à la personne ayant fait la mise la plus haute au 1er juin. Mme Poulin entend procéder à la remise du chèque de chacun des organismes visés le 4 juin prochain. Celle-ci aimerait pouvoir remettre 1000 $ à chacun d’eux.

Anick Dumontet

©Photo gracieuseté - Sylvain Légaré

Anick Dumontet a fondu pour la scintillante robe bleue en boutique.

Le fil de l’histoire

 

Marie-Claude Poulin n’en était pas à ses premières vedettes. Elle a déjà eu la chance d’habiller Frédérique Dufort pour les Young Artist Awards de Los Angeles et Amélie Grenier lors du lancement du film Louis Cyr.  

 

La designer a vu naître sa passion dès son plus jeune alors qu’elle apprenait les rudiments de la couture dès l’âge de 2 ans. Plus tard, elle fait ses classes en mode à Marie-Victorin et travaille de nombreuses années sur Chabanel, gravissant peu à peu les échelons. À l’âge de 40 ans, Marie-Claude Poulin se fait le plus beau des cadeaux en fondant sa boutique. Dans les prochaines années, elle caresse l’envie de pousser les services de Boutique Mariclod plus loin en assurant la production des vêtements à l’interne.

 

 

Pour faire une offre sur la robe bleue : Anick@marieclod.com ou sur la robe blanche : Sophie@mariclod.com. Les enchères se terminent le 1er juin à 18 h. Les offres sont gérées par la firme Lévesque et associés.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média