Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

03 mai 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Yves-François Blanchet à la rencontre de Montcalm

Élection fédérale 2019

Yves-François Blanchet Luc Thériault

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Le député Luc Thériault et le chef du Bloc Québécois Yves-François Blanchet était de passage dans Montcalm pour discuter des enjeux régionaux.

ENTREVUE. Dans le cadre de sa tournée des régions, le chef du Bloc Québécois Yves-François Blanchet était de passage dans la circonscription de Montcalm avec le député Luc Thériault. En entrevue avec L’Express Montcalm, les deux hommes politiques se sont ouverts à propos des dossiers sur lesquels ils entendent débattre durant la campagne électorale en vue des élections fédérales 2019.

Dans un premier temps, le Bloc Québécois dit avoir à cœur la protection du modèle de gestion de l’offre québécois et entend défendre son maintien. Le chef Yves-François Blanchet croit que l’agriculture ne devrait pas faire partie d’emblée des traités de libre-échange. Il déplore qu’une partie considérable de la gestion de l’offre ait été sacrifiée au profit d’une logique économique purement canadienne qui ne rejoint pas la logique économique de Montcalm et du Québec. En combinant l’Accord Canada-États-Unis-Mexique, l’Accord économique et global et le Partenariat transpacifique global, c’est un total de 8,4% du marché qui a été cédé. « 8,4% de la protection d’un marché et de prix pour nos agriculteurs. C’est plus que la marge de profit moyenne d’une entreprise normale », s’indigne M. Blanchet.

Au Bloc Québécois, on craint que les compensations qu’on a laissé miroiter aux producteurs laitiers ne soit que nuage de fumée. « C’est très grave pour les producteurs laitiers de Montcalm. Ça représente des employés que les producteurs ne sont pas capables de payer, donc plus de travail à faire eux-mêmes », poursuit M. Blanchet. À son avis, le gouvernement en place n’avait pas à briser le modèle de gestion de l’offre. « Ce modèle est une garantie d’approvisionnement de qualité et de sécurité du produit. »

La haute-vitesse pour tous

 

Dans le dossier Luciole pour l’accès à Internet haute-vitesse pour tous, Luc Thériault s’inquiète des branchements qui tardent à arriver. Il veillera à la bonne continuité de ce projet dans la circonscription. « Le gouvernement a injecté de l’argent dans Montcalm, mais ça doit se concrétiser. Le Bloc va mettre des pressions à cet effet », assure-t-il.

Ce sur quoi Yves-François Blanchet renchérit toute l’importance de l’accès à la haute-vitesse en région pour avoir accès à la même qualité de formation et à la même fenêtre sur le monde. « C’est un service essentiel. Internet haute-vitesse n’est pas un luxe et encore ici, la volonté du fédéral n’est pas claire. Le prochain exercice de mesure n’est prévu qu’en 2026, c’est aberrant », de scander M. Blanchet.

Quant à la pénurie de main-d’œuvre qui ralentit la croissance économique dans la région, le Bloc voit la solution dans le maintien de nos jeunes en région en passant par la diversification des types d’emplois et dans l’immigration en incitant les nouveaux arrivant à s’installer dans les régions. « En s’installant à l’extérieur des grands centres, ils vont forcément s’intégrer en français et participer à la culture québécoise », ajoute le chef bloquiste.

Il déplore par ailleurs que le gouvernement canadien s’oppose au modèle d’intégration québécois. Luc Thériault a tenu à affirmer que le Bloc allait être un allié sans conteste de l’État québécois pour faire respecter les décisions prises par l’Assemblée Nationale dans le dossier de la laïcité. « L’Assemblée nationale devrait pouvoir choisir comment il va accueillir et intégrer les immigrants qui veulent venir au Québec, comme le Canada se donne le droit de le faire. » M. Thériault prétend qu’à Ottawa on entende déjà contester ce projet de loi.

Tourné vers l’avenir

 

Messieurs Blanchet et Thériault croient que le temps est venu de commencer à imaginer le Québec qu’on peut se donner en utilisant un modèle de développement typiquement québécois basé sur nos centres de recherches, nos exploitations agricoles, nos ressources naturelles, notre jeunesse et notre capacité d’intégration en français.

« On va se battre sur tous les territoires pour gagner et honorer la confiance des Québécois. Nous croyons en la force de l’opposition. Plus il y a de députés du Bloc au Parlement, plus les intérêts des Québécois seront bien défendus », rappelle le député de Montcalm. Depuis 2015, Luc Thériault représente la population de Montcalm

Depuis son arrivée à la tête du parti, Yves-François Blanchet visent à redorer l’image du Bloc Québécois en lui donnant un visage qui reflète les jeunes familles et la classe moyenne. Jeunes parents et jeunes professionnels devraient apparaître comme nouveaux visages du Bloc Québécois dans les prochaines semaines.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média