Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

01 mai 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Un hommage pour un homme «fort comme un incroyable érable»

300 plants d’érable en l’honneur de Rolland Urbain

©(Photo L'Action- Mélissa Blouin)

Serge Beaulieu et Guy Breault accompagnés de la famille Urbain.

HOMMAGE. Le 4 avril 2018, un bâtisseur, un défenseur, mais surtout un grand passionné de l’acériculture est décédé. Un peu plus d’un an après ce triste événement, les producteurs et productrices acéricoles de Lanaudière rendront hommage à Rolland Urbain. En son honneur, et dans le cadre du mois de l’arbre et des forêts, 300 plants d’érable à sucre seront remis à la population les 3 et 6 mai.  

« C’est un beau clin d’œil à mon père, et à ma mère aussi qui est décédée le 1er avril dernier. Ça fait du bien de savoir qu’on va planter quelque chose en l’honneur de mes parents et que ça va se faire à la grandeur de la région», a commenté Normand Urbain. 

Pour lui, le slogan fort comme un incroyable érable correspond parfaitement à son père. « Il disait toujours: il faut penser à l’avenir et il faut rester forts et unis. Il nous a légué ses valeurs, le goût du travail bien fait et l’envie de se tenir debout. Il ne se voyait pas comme un bâtisseur, mais pourtant, il a tout fait et il a tout risqué. » 

Président du Syndicat régional de 1995 à 2016, Rolland Urbain a été le meneur de plusieurs combats. « Il y a eu de nombreuses batailles au niveau acéricole et il est l’un de ceux qui s’est battu bec et ongles. Il n’y a pas grand-chose qui l’a arrêté», a commenté à son tour le président de la Fédération de l'UPA de Lanaudière (FUPAL), Marcel Papin.      

M. Urbain a notamment participé à la mise en place du plan conjoint, a bâti avec d’autres grands acteurs la réserve stratégique, a instauré le contingentement et a mené plusieurs luttes. De nombreux producteurs ont d’ailleurs reçu des montants d’argent et ont pu demeurer en opération grâce à des interventions que M. Urbain a faites. Il a également dédié temps et énergie à la promotion et à la recherche des produits d’érable.   

D’ailleurs, depuis près de dix ans, les producteurs travaillent à embouteiller l’eau d’érable et à la mettre sur le marché, un procédé beaucoup plus complexe qu’il le paraît. Cette année, l’eau d’érable a généré un marché d’environ six millions de litres.  

« C’est grâce à des producteurs comme Rolland, qui étaient emballés par ce projet et qui ont investi, que des idées comme celle-ci sont possibles. Rolland était l’un des leaders qui voulaient toujours qu’on travaille ensemble pour arriver à de grandes choses», a déclaré le président des producteurs et productrices acéricoles du Québec, Serge Beaulieu.  

Il a ajouté que quand Rolland est arrivé à l’UPA, vers 1990, la production d’érable se situait autour de 25 millions de livres et qu’aujourd’hui, elle est près de 150 millions de livres par année. « Il a fallu qu’il y ait des gens qui mettent des bases pour que les revenus soient stables et que les producteurs soient capables d’investir. »     

Une activité éducative 

Cette distribution de 300 érables se veut aussi une activité éducative qui vise à mettre en valeur cet arbre emblème qui aide à la conservation et l’amélioration de l’environnement du territoire. « Rolland disait souvent que les érables sont le poumon du Québec et qu’il faut en prendre soin. Il trouvait important d’éduquer les gens et d’en apprendre à tous les jours, alors ce geste vient poursuivre ce qu’il a fait tout au long de sa vie», a expliqué M. Beaulieu.  

« C’est tout simplement de faire grandir la graine que Rolland a semée dans notre région», a ajouté le président des producteurs et productrices acéricoles de Lanaudière, Guy Breault. Il a continué en mentionnant que l’érable est une ressource bienfaisante remplie de qualités et de bonnes propriétés et qu’il faut être capable de la conserver. « Il faut mieux cultiver notre ressource. »  

D’autre part, le Syndicat travaille à la réalisation du potentiel acéricole des terres privées et publiques de la région dans l’objectif de développer une politique de protection de l’érable. Ce potentiel acéricole sera réalisé d’ici la fin juillet 2019. 

Une activité qui va se perpétuer 

Les producteurs souhaitent que cette activité se perpétue au cours des années et qu’elle crée des érables forts et productifs. Les plants ont été fournis gratuitement par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs en collaboration avec l’Association forestière de Lanaudière. Les plants seront distribués à la population, mais la liste des preneurs est déjà très exhaustive. En effet, plusieurs ont déjà manifesté le désir d’avoir une pousse d’érable sur leur terrain lors des funérailles de M. Urbain.  

Une période difficile 

Depuis un an, les Urbain ont dû faire face à de nombreuses épreuves. Il y a d’abord eu le décès inattendu de Rolland Urbain en 2018 et de sa femme, Lise Bélisle, le 1er avril dernier. Puis, cette année la saison a été petite et difficile en raison des conditions météorologiques. En plus, la maison de Normand Urbain est présentement menacée par les inondations. Malgré tout, M. Urbain reste positif et résilient. Il se nourrit des valeurs que lui a transmises son père pour surmonter ces épreuves difficiles. « Les obstacles ne m’ont jamais empêché de me tenir debout, parce que j’ai eu mon père comme modèle qui l’a toujours fait et il faut que je fasse comme lui, que je fasse ma part», a-t-il mentionné avant d’ajouter qu’il a déjà hâte à la saison prochaine.      

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média