Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

12 avril 2019

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Robert Perreault quitte la Coop Novago

Robert Perreault

©Photo gracieuseté

Le mandat d’aministrateur de Robert Perreault à la Coop Novago s’est terminé le 27 mars dernier après 31 ans de coopération.

AGRICULTURE. Le 27 mars dernier, Robert Perreault quittait ses fonctions d’administrateur à la Coop Novago. L’ancien président avait annoncé au moment de la fusion en avril 2018 qu’il ne renouvèlerait pas son mandat. M. Perreault est demeuré en poste un an après son annonce pour assurer la bonne transition avec le nouveau président Jean-Nil Laganière.

La grande expérience de M. Perreault ayant largement contribué au succès de la fusion, l’organisation a tenu à souligner son départ en rendant un hommage à son lègue de plus de 30 ans de coopération lors de son assemblée générale annuelle du 27 mars.

À 60 ans, Robert Perreault considérait qu’il était temps pour lui de céder sa place à quelqu’un de plus jeune. « La Coop a besoin de gens qui seront actifs encore pour plusieurs années », exprime celui qui agissait à titre de président depuis 2006. Il confie tout de même que cette page qui se tourne le laisse avec un brin de nostalgie.

 

Bilans

 

« J’ai vécu beaucoup de belles choses avec la Coop. Au départ, nous étions un centre agricole affilié à la Coop fédérée. C’est seulement en 2001 que nous sommes devenus autonomes. Nous avons beaucoup évolué », se rappelle Robert Perreault.

En activité depuis 1912, la Coop Profid’Or a rassemblé neuf coopératives locales pour former une coopérative régionale solide apte à répondre aux besoins changeants des agriculteurs. « Le monde des affaires évolue, il faut s’adapter pour demeurer efficace et compétitif. »

Entre 2001 et 2018, les profits de la Coop Profid’Or ont explosé, passant de 60 millions à 200 millions. En avril 2018, les quatre grandes Coop Profid’Or, Agrivert, Agrodor et Univert ont fusionné dans l’optique d’unir leurs forces et de poursuivre leur expansion. Selon M. Perreault, la fusion s’inscrit dans une vision d’optimisation des services aux membres. « La force du nombre nous permet d’avoir des escomptes de volume, d’offrir plus de services de meilleures qualités et d’avoir une meilleure expertise. »

Robert Perreault Jean-Nil Laganière

©Photo gracieuseté

Les administrateurs sortants avec le président Jean-Nil Laganière.

Tirer son épingle du jeu

 

À l’ère de la mondialisation, M. Perreault constate que le défi est de plus en plus grand pour arriver à se démarquer. Selon lui, la clé se trouve dans l’union. « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin », cite-t-il. Il décrit la coopérative comme un lieu d’affaires agrémenté par le développement d’un sentiment d’appartenance.

Arrivé au bout de 31 ans de mandat au sein de la Coop Profid’Or, l’ancien président se dit fier du chemin parcouru. « Je sentais qu’il était temps pour moi de passer le relais au suivant », avoue celui qui laisse la Coop Novago en toute confiance entre les mains de la relève.

 

Encore des projets

 

Bien qu’il tourne la page sur ce volet de son histoire, M. Perreault entend toujours se tenir bien occupé. L’agriculteur poursuit ses grandes cultures de blé, soya et maïs. Il en est également à sa deuxième saison d’acériculture. Il poursuit la tradition familiale en recommençant la production de sirop d’érable et l’opération d’une cabane à sucre construite sur les vestiges de celle autrefois bâtie par son grand-père.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média