Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

03 avril 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Travailleurs recherchés dans Montcalm

Des besoins dans plusieurs secteurs

Salon de l'emploi Montcalm

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Le Salon de l’emploi de Montcalm a permis à une vingtaine d’entreprises d’exposer leur offre à la Salle L’Opale le 20 mars.

EMPLOIS.Les chercheurs d’emplois ont répondu en grand nombre le 20 mars en se rendant à la Salle L’Opale, à Saint-Lin-Laurentides, dans le cadre du Salon de l’emploi de Montcalm. Alors que les organisateurs espéraient accueillir 200 intéressés, ils se réjouissent d’avoir dépassé leurs attentes.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Olymel Saint-Esprit recherche une cinquantaine de personnes pour la production et 120 étudiants pour la période estivale.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

BMR La Coop Novago offre des postes dans l’ensemble de la région de Lanaudière.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Une machine était disposée à l’avant du Salon pour prendre des photos, afin de les ajouter sur leur profil professionnel.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Pour Maisons usinées Côté il y a des postes de journaliers et d’administration qui sont offerts.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Un babillard était affiché pour permettre d’avoir accès à plus d’offres d’emplois.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Le Complexe Atlantide à Saint-Calixte recherche entre 70 à 80 personnes pour différents postes pour cet été.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Le site 45 Degrés Nord organise une panoplie d’évènements. Ce sont principalement des animateurs qui sont demandés.

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Le BAE donne l’opportunité à des personnes vivant des situations difficiles d’avoir un travail sur une période de six mois. L’entreprise d’insertion sociale aide ces dernières à se faire une place sur le marché du travail par la suite.

©Photo Gaston Lapointe - L'Express Montcalm

L’évènement a amené des chercheurs d’emplois à prendre connaissance des offres et à échanger avec les représentants sur place.

L’événement regroupant une vingtaine d’entreprises était bien pensé et organisé. À l’entrée, on retrouvait une station photo. Chaque visiteur pouvait s’y faire photographier devant un arrière-plan affichant ses qualités.

Sur place, les entreprises participantes avaient érigé des kiosques pour présenter des vidéos et de la documentation. La plupart avaient mis des affiches et des tableaux pour indiquer quel type d’emplois étaient disponibles. Un babillard permettait également de prendre connaissance de plusieurs offres d’emplois sur les compagnies qui n’étaient pas présentes au salon.

Enfin, le Carrefour jeunesse-emploi de Montcalm donnait un coup de pouce aux chercheurs d’emplois. «50% des gens qui viennent au salon n’ont pas de curriculum vitae. Ils n’ont jamais fait de cv ou ce dernier n’est pas à jour», exprime la conseillère en gestion de carrière, Cindy Sigman, en soulignant l’importance du support offert par le CJE.

Salon de l'emploi dans Montcalm

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

L’équipe du Carrefour jeunesse-emploi de Montcalm était sur place pour aider les visiteurs à créer leur curriculum vitae, à faire du coaching et à leur donner des trucs pour gérer leur stress.

Pour les étudiants 

lI était possible pour les personnes présentes de prendre connaissance de nombreuses offres d’emplois. On pouvait mettre la main sur des emplois étudiants intéressants, des offres pour du travail manuel, dans une usine, pour la construction, des postes en communication marketing, design, service à la clientèle, gestion et santé. Pour les étudiants, plusieurs possibilités sont à considérer.

Le Complexe Atlantide à Saint-Calixte offre des postes saisonniers passant du service à la clientèle, équipe d’entretien, sauveteurs aquatiques, animation, membre de gestion, réceptionniste, etc. Cette année, le Complexe Atlantide ouvre un tout nouveau zoo créant à la fois de l’emploi pour veiller au bon fonctionnement et aux soins des animaux.

«Ça ne nécessite ni scolarité ni expérience, puisque ce sont des étudiants. Nous avons de bons programmes de formations chez nous», explique la directrice des opérations et de l’expérience client, Roxane Simpson. Au site évènementiel 45 Degrés Nord, on recherche une vingtaine d’animateurs pour la période estivale. En organisant une multitude d’évènements tels que des courses extrêmes, à obstacles ou des spectacles, le site est conçu pour recevoir de grande foule. De mai à octobre, il est occupé en partie quatre jours semaine.

Saint-Esprit est aussi en recrutement auprès des étudiants. Si auparavant l’entreprise demandait aux commissions scolaires de partager les offres étudiantes, Olymel Saint-Esprit a élargi son réseau jusqu’à Montréal Nord. On recherche une cinquantaine de personnes pour la production et 120 étudiants.

D’autres employeurs bien connus dans la région étaient sur place. C’est le cas de Maisons usinées Côté, qui a besoin d’employés pour la production et l’administration. L’entreprise engage des journaliers pour travailler en usine pour concevoir planchers, murs, plomberie, électricité, etc.

« On ne demande pas de cartes spécifiques rien. Juste de la bonne volonté et l’intérêt à travailler manuellement», en convient la responsable culture, Kamie Richer. Pour ce qui est de l’équipe chantier, il faut ses cartes de compétence. Le Buffet Accès Emploi de Saint-Lin-Laurentides était aussi sur place.

L’organisme à but non lucratif propose un emploi en cuisine pour six mois pour les personnes qui vivent d’importantes difficultés, voire de l’exclusion sociale. «C’est un emploi qui a l’avantage de ne pas être répétitif et l’ambiance est exceptionnelle», soutient le représentant du kiosque, Alexandre Laporte.

Le BAE aide aussi les travailleurs à se trouver un autre emploi par la suite et les supporte à travers leurs démarches. À la fin des vingt-deux semaines, les employés sont certifiés apprentis cuisiniers attestés par le gouvernement.

De leur côté, une représentante du groupe BMR La Coop Novago a observé l’intérêt porté pour l’entreprise. Une quinzaine de postes est à combler pour Lanaudière. « On prône l’intérêt et la curiosité à apprendre», soutient-elle

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média