Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

28 mars 2019

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

L’importance du Québec pour Luc Thériault

Invités Luc Thériault candidat officiel

©Photo gracieuseté - L'Express Montcalm

Plusieurs députés du Bloc et des élus municipaux de la circonscription se sont joints à l’investiture de Luc Thériault à Mascouche.

FÉDÉRAL. Luc Thériault sera candidat officiel pour le Bloc Québécois dans Montcalm pour les élections d’octobre prochain. Lors de la récente assemblée d’investiture du parti, plus de 120 personnes étaient présentes, dont plusieurs députés du Bloc et des élus municipaux de la circonscription. 

Réitérant son attachement pour le Québec, Luc Thériault, avec le Bloc Québécois, se porte à la défense des intérêts de la province. Le candidat juge essentiel le fait que les élus au pouvoir puissent travailler pour les Québécois. « Le Québec se tient debout à l’Assemblée nationale et sera représenté par le Bloc », estime le principal intéressé.  

L’investiture de M. Thériault se tenait à l’école du Coteau à Mascouche. Malgré la mauvaise température, les invités et la population ont répondu à l’invitation du candidat en grand nombre

Rassemblement Luc Thériault

©Photo gracieuseté - L'Express Montcalm

Plus de 120 personnes étaient présentes pour soutenir Luc Thériault à l’école du Coteau de Mascouche.

 Les priorités du Québec sont ignorées dans le budget fédéral 

À la suite du dépôt du budget du gouvernement Trudeau, le député de Montcalm, Luc Thériault, constate que les demandes du Québec n’ont pas été prises en considération. Le gouvernement fédéral ne répond pas aux priorités de la province selon lui.

Concernant le dossier d’indemnisation des producteurs laitiers, les producteurs devront attendre, car aucun échéancier n’est fixé pour des mesures d’indemnisation. Pour le moment, ces derniers devront poursuivre leur négociation dans la gestion de l’offre, notamment avec l’Amérique du Nord. Ottawa a annoncé jusqu’à 3,9G$ pour compenser les pertes liées aux accords de libre-échange avec l’Europe et avec la zone Pacifique. Le Québec avait réclamé 300 M$ pour les frais liés à l’accueil et à l’intégration des demandeurs d’asile. Le fédéral a décidé d’investir 1,18 milliard pour régulariser la situation. À l’avis du député de Montcalm, le Québec n’est encore une fois pas compensé.

Ottawa a également spécifié que l’Internet haute vitesse en région serait disponible dans l’ensemble du territoire d’ici 2030. Le Bloc Québécois considère que cette décision retarde le développement économique pour les régions. Québec est allé de l’avant requérant d’augmenter les transferts en santé jusqu’à ce qu’ils atteignent 25% du coût total du système québécois. Mais le budget ne contient aucune augmentation des transferts de santé ou en éducation.

Au niveau de la survie de l’industrie navale québécoise, Ottawa a annoncé la construction de deux traversiers interprovinciaux. Par cette construction, le Québec maintiendrait des investissements de la flotte de navires sous les 3%. Par ailleurs, depuis 2015, le nombre de travailleurs sur les chantiers a diminué passant de 1 435 à 209.

Infrastrucutures et géants américains

Pour les infrastructures, le budget prévoit 500 M$ pour le Québec. Toujours selon le Bloc, l’octroi de 500 M$ ne servira pas à financer des projets tels que le prolongement de la ligne bleue estimé à 3,9 G$ ou encore le train à grande fréquence Québec-Windsor de 4G$. Le parti croit qu’il faudrait revoir le programme encourageant l’achat d’un véhicule électrique ou à hydrogène. Un rabais de 5 000 $ est prévu lors d’un achat d’une voiture de ce type à moins de 45 000 $. Le programme facilitera l’achat maximum de 20 000 voitures par année représentant moins de 1% du parc automobile québécois.

Québec veut que les grandes entreprises comme Netflix, Facebook ou Spotify soient tenues à payer des taxes et soient soumises aux mêmes lois que les autres compagnies du Québec. Or, Ottawa leur accorde un « passe-droit » d’après le député.

Luc Thériault

©Photo gracieuseté - L'Express Montcalm

Le député de Montcalm, Luc Thériault, s’indigne contre le budget fédéral 2019 qui ne répond pas aux demandes du Québec selon lui.

« Ottawa creuse un déficit majeur, avec la carte de crédit des Québécois et même de leurs enfants, mais sans répondre à leurs besoins. Ce que le Québec veut et ce que le Québec a très clairement réclamé ne s’y trouve tout simplement pas. Et ce que le Québec veut, le Bloc le veut aussi, entièrement et sans compromis », soulève M. Thériault.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média