Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

20 février 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

« Nous avons toujours été les petits Gaulois dans ce monde-là » - Jimmy Perreault

Une ferme de la région parmi les leaders mondiaux

Ferme Vieux Saule Holstein

©Photo gracieuseté - L'Express Montcalm

Les propriétaires Jimmy, Linda et Mario Perreault consacrent beaucoup de temps à l’entretien des animaux.

AGRICULTURE. La ferme lanaudoise Vieux Saule Holstein a été nommée dans le palmarès des éleveurs les plus influents au monde depuis les 25 dernières années. « Nous avons exporté nos premiers embryons de vaches et commencé à jouer la game internationale en 2000 seulement, alors c’est vraiment impressionnant d’être reconnus mondialement après si peu de temps », explique Jimmy Perreault.   

L’exploit est encore plus significatif pour ces éleveurs de Saint-Esprit qui sont en compétition contre des multimillionnaires et des entreprises beaucoup plus grosses. « Nous avons toujours été comme les petits Gaulois dans ce monde-là, un peu sous-estimés par tous, mais ça nous donne une motivation de plus pour se battre et se démarquer.»  

Pour eux, il s’agit d’une grande fierté d’être capable d’améliorer leur rendement et de se situer parmi les meilleurs, bien que la compétition soit de plus en plus forte et que les programmes de génétique supérieure des grosses compagnies progressent constamment. « Des petits joueurs comme nous, il en a disparu beaucoup depuis les dernières années.» 

Parmi ce palmarès, établi par le magazine de renommée mondiale Holstein international, seulement huit fermes canadiennes ont été ciblées. La ferme Vieux Saule se démarque par les caractéristiques exemplaires de ses bêtes autant du côté de leur conformation (traits physiques) et de leur santé que pour leur lait.  

«Avant, les standards se basaient beaucoup sur la quantité de lait, mais maintenant c’est plus basé sur la qualité de ses composantes (gras et protéines). Certaines races sont reconnues pour la qualité et d’autres pour la quantité, mais avec notre génétique et nos lignées, nous avons réussi à avoir des vaches Holstein qui excellent dans les deux.» 

Ferme Vieux Saule Holstein

©Photo Mélissa Blouin - L'Express Montcalm

Calina est présentement la meilleure vache de la ferme de Saint-Esprit.

Des bêtes prisées à travers le monde 

C’est notamment pour cette raison que les vaches de Saint-Esprit sont prisées à travers le monde. L'entreprise a exporté des embryons dans plus de 22 pays et sort régulièrement des taureaux vedettes sur l’échelle mondiale. Le taureau Wilson a été #1 au Canada et aux États-Unis pour sa conformation, Drifter a été #1 en conformation au Canada et un autre est dans le top dix aux États-Unis. « C’est très rare de revenir aux deux trois ans avec un nouveau #1, moi-même je n’en reviens pas!»  

Comme la technologie a beaucoup évolué depuis les cinq dernières années, les éleveurs peuvent utiliser de la semence en choisissant le sexe de la bête, avec un taux de réussite d’environ 90%. « On essaie toujours d’avoir des femelles, parce que c’est important pour rester compétitifs, mais on aime aussi avoir des mâles pour vendre leur semence. »   

Cette année, la ferme exploitera un nouveau marché en exportant des bêtes pour des concours en Amérique du Sud. Sept bêtes, âgées entre 3 et 8 mois, partiront en juin et d’autres avions suivront par la suite.  

« Nous nous sommes créé des lignées vraiment précieuses avec des traits génétiques spéciaux et recherchés. Ça prend beaucoup de risques et d’investissements pour y arriver et parfois, ça peut prendre de 8 à 10 ans avant d’avoir ce que tu voulais, mais quand tu l’a, ça paie pour l’attente et les efforts», ajoute Jimmy. 

C’est notamment le cas pour la vache Dragonfly, qui est devenue une vraie légende. 

Ferme Vieux Saule Holstein

©Photo Mélissa Blouin - L'Express Montcalm

La ferme de Saint-Esprit Vieux Saule Holstein se démarque dans le palmarès des éleveurs les plus influents au monde depuis les 25 dernières années.

Légende mondiale 

L’année dernière, Jimmy Perreault a donné des conférences dans une dizaine de pays, comme en Australie et en Argentine, et dès qu’il mettait son chandail avec le logo de sa ferme il se faisait arrêter et les gens lui parlaient de Dragonfly. « Je n’en revenais pas, tu es à l’autre bout du monde et tu te fais parler d’une de tes vaches, c’est vraiment une vedette! »   

Cette dernière a été nommée pour le titre de vache internationale de l'année en 2014, en 2016 et en 2018. « Tu ne peux pas t’attendre à ça, la Holstein c’est la race de vache la plus nombreuse dans le monde, une race excessivement compétitive! » 

Dragonfly est décédée il y a quelques années, mais elle continue de rayonner à travers son legs. La majorité du troupeau du Vieux Saule provient de cette vache et les éleveurs en sont à la huitième génération de Dragonfly. Calina, l’une de ses filles directes, est présentement la meilleure vache de la ferme de Saint-Esprit.    

« C’est la meilleure en lait et en gras, notre plus belle et c’est aussi elle qui nous fait les plus belles filles! Souvent, il y a des spécialistes pour chaque trait, mais elle, elle les a tous et ça, c’est très rare », explique l’éleveur. Les vaches obtiennent également des pointages de beauté et c’est la première fois dans l’histoire de l’élevage au Québec que trois générations de suite obtiennent un pointage de 94-95 selon l’éleveur.   

« Nous sommes bien fiers que notre petite business familiale soit devenue avec une belle notoriété mondiale, de pouvoir inspirer d’autres éleveurs et de représenter notre région à l’international. » 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média