Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

05 Septembre 2018

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Justin Boulet honore son père et l’album « Rendez-vous doux »

Spectacle-hommage

Spectacle-hommage Justin Boulet

©Photo gracieuseté - L'Express Montcalm

Gerry Boulet et son fils, Justin, au lancement de l’album « Rendez-vous doux » en 1988.

 Il y a trente ans, la célèbre rockstar québécoise Gerry Boulet sortait son second album musical ,« Rendez-vous doux », qui a connu un succès fulgurant dans les années 90. Afin de souligner son disque qui fut couronné de six Félix dont l’album rock de l’année et triple platine, son fils a eu pour idée d’organiser un spectacle réunissant une douzaine d’artistes sur scène.   

 

Le spectacle « Gerry – 30 ans de rendez-vous doux », qui est présenté à trois reprises, met en lumière les classiques chantés par Gerry Boulet et Offenbach.   Plusieurs artistes invités y prennent part tels Mario Saint-Amand, Boom Desjardins, Roxane Bruneau, Marjo et Breen Leboeuf, accompagnés de musiciens et sous la direction musicale de Jeannot Bournival. 

Le public pourra entendre et se laisser emporter par des chansons qui ont marqué les années passées passant par « Un beau grand bateau », « Les yeux du cœur », « Mes blues ne passent pu dans porte », « Ayoye » et plusieurs autres qui ont saisi les générations. Les admirateurs et les nostalgiques auront l’opportunité de se plonger dans cet univers le 21 septembre prochain au Complexe JC Perreault à Saint-Roch-de-l’Achigan. La première représentation aura lieu au Festival de montgolfière de Gatineau et sur la scène de l’amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières le 22 septembre. 

Entre les prestations, Justin Boulet prendra le micro en présentant les artistes et en profitera pour performer à son tour et pour jouer de la musique, tout en racontant des anecdotes et des moments marquants de la vie de son père. « Nous avons fait d’autres types de spectacles auparavant. Mais pour le « Rendez-vous doux » avec les trente ans, c’est une première qui va être diffusée », précise Justin Boulet.  

Ayant déjà tenté l’expérience en 2015, Justin Boulet se remémore que les gens étaient au rendez en grand nombre au parc Gerry-Boulet à Saint-Jean-sur-Richelieu, attirant près de 12 000 personnes.  

Spectacle-hommage Justin Boulet

©Photo gracieuseté - L'Express Montcalm

Gerry Boulet et son fils, Justin, au lancement de l’album « Rendez-vous doux » en 1988.

Se souvenir 

Même s’il porte le nom Boulet, Justin confesse de ne pas avoir ressenti de pression, ni de stress par l’initiative qu’il a proposée. Baignant dans le monde de la musique depuis son tout jeune âge, il se rappelle avoir commencé à jouer son tout premier instrument vers l’âge de cinq ans, où il s’amusait à essayer celui-ci après les répétitions de son père. C’est davantage par plaisir et pour honorer la mémoire de Gerry Boulet qu’il le fait. À son avis, les gens veulent encore entendre ce répertoire musical et sont nostalgiques de l’héritage laissé par Gerry.  

Côté carrière, Justin Boulet travaille présentement sur du nouveau matériel et passe du temps avec sa gang de musiciens qu’il appelle les rockeurs. « C’est complètement autre chose qu’avec les trois représentations hommages que nous allons donner. C’est sûr qu’on fait du Offenbach de mon père et d’autres artistes, mais c’est distinct du concept de spectacle qui s’en vient pour le mois de septembre », spécifie-t-il. Influencé par Offenbach, il avoue avoir d’autres inspirations dans le métal et souhaite offrir quelque chose de différent de ce que son père a entrepris.  

Spectacle-hommage Justin Boulet

©Photo gracieuseté - L'Express Montcalm

Une douzaine d’invités rejoindront la scène, dont Marjo

La musique dans sa vie 

Justin Boulet est père de deux filles. L’une d’entre elles est plus attirée vers la musique et a suivi des cours de piano, alors que sa plus jeune a une passion pour les voyages. Un rêve que Justin caresse depuis longtemps est de pouvoir lancer un album à son tour, un projet sur lequel il œuvre quand il le peut en parallèle de sa carrière chez Vidéotron, où il œuvre à titre d’administrateur de système de formation. 

N’écrivant pas lui-même les paroles de ses chansons, le musicien cherche à rendre son album à son image, reflétant des situations personnelles et générales qu’il aimerait partager avec le public. Il se penchera sur l’arrangement avec les textes dès cet automne. « Je fais davantage de la musique pour m’amuser et c’est une passion qui m’allume. J’ai fait le choix d’aller en communication », indique-t-il.  

Pour se procurer des billets au Complexe JC Perreault, on téléphone au 450 588-4888 ou on se rend à la billetterie au 620 rue J. Oswald-Forest. Billets à partir de 50 $ membre : 45 $.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média