Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

21 Août 2018

Marie-Christine Gaudreau - equiperedaction@lexismedia.ca

Nicolas Marceau de nouveau candidat dans Rousseau

Élections provinciales 2018

Nicolas Marceau confirme se présente de nouveau

©Photo archives - L'Express Montcalm

Nicolas Marceau sollicite à nouveau la confiance des électeurs dans Rousseau.

POLITIQUE. Dimanche dernier avait lieu l’investiture de Nicolas Marceau dans Rousseau. Des partisans se sont rassemblés à la Cabane à sucre Dupuis de Saint-Jacques pour entendre l’allocution de monsieur Marceau qui briguera son quatrième mandat péquiste dans la circonscription.

Assisté de son chef Jean-François Lisée, de sa vice-cheffe Véronique Hivon et d’une dizaine de députés et candidats péquistes, Nicolas Marceau a rappelé ses engagements envers les citoyens de Rousseau.

Il aura entre autres été question d’éducation, de santé et de transport, principaux enjeux du secteur. Nicolas Marceau a débuté son discours en insistant sur l’égalité des chances pour toutes les familles de la région. Il a tenu à préciser que le Parti Québecois ne promettait pas de baisses de taxes ou d’impôts lors d’un prochain mandat, mais miserait plutôt sur d’importants investissements dans les services publics. «Nous avons besoin de tout l’argent disponible pour offrir des services publics de qualité accessibles à tous», rappelle M. Marceau.

Du nouveau au CLSC

L’accès aux soins de santé représentant une problématique de taille dans la région, le candidat de Rousseau a profité de sa sortie publique pour annoncer qu’il y  aurait une clinique d’infirmières spécialisées ouverte de soir et de fin de semaine au CLSC de Saint-Esprit. Annonce qui a été acclamée par la foule. « Nous avons des professionnels compétents qui sont capables d’en faire plus. Nous allons leur donner plus d’autonomie. Les citoyens qui n’ont pas accès à un médecin en profiteront », souligne l’actuel député de Rousseau.

Désengorger le réseau routier

Sur la question des routes, Nicolas Marceau a indiqué qu’il était conscient des enjeux de la circonscription et a tenu à rassurer les citoyens sur son implication dans ces dossiers. Le projet de voie de contournement de Saint-Lin-Laurentides annoncé en 2013 serait complété dès l’arrivée au pouvoir du Parti Québécois. Rappelons-le, ce projet qui vise à offrir une alternative aux automobilistes qui empruntent les routes 158, 335 et 337 a été mis sur la glace en raison d’un recours juridique.

En ce qui concerne le prolongement de l’autoroute 25 jusqu’à Saint-Donat, monsieur Marceau dit être favorable au projet. « Les engagements financiers que ça implique sont considérables, je pourrai donc vous en dire plus une fois les fonds disponibles connus à la suite du rapport de la vérificatrice générale », mentionne-t-il.

Enfin, les nombreux accidents survenant sur la route 158 sur le territoire de Rousseau mettent en évidence l’état d’urgence à réparer et améliorer ce segment. « Le Ministère des transports a présenté des plans et je veillerai à faire accélérer les travaux », promet le candidat.

Nicolas Marceau

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Nicolas Marceau a débuté son discours en insistant sur l’égalité des chances pour toutes les familles de la région.

Nicolas Marceau

©Photo Marie-Christine Gaudreau

Les députés Catherine Fournier, André Villeneuve, Sylvain Gaudreault, Alain Therrien et Mathieu Traversy ont notamment assisté à l’assemblée d’investiture.

À la rencontre des citoyens

Député de Rousseau depuis 2009, le candidat aux élections de 2018 ne sous-estime pas la compétition. « Les libéraux ont fait leur temps, mais ils ont démontré leur capacité à rebondir. La CAQ bénéficie de la nouveauté puisqu’elle n’a jamais gouverné, mais je crois que la crédibilité des propositions est l’aspect le plus important et c’est là que nous nous démarquons », soutient-il, déplorant à titre d’exemple les coupes de 1,4 milliards dans les revenus en éducation annoncées par François Legault alors qu’il prétend faire de l’éducation une priorité.

« Nous allons débattre sur ces idées dans les prochaines semaines. Les gens sont intelligents et je crois qu’ils comprendront », souligne-t-il, confiant.

Nicolas Marceau consacrera ses prochaines semaines au porte-à-porte et à la participation aux événements de la circonscription pour rencontrer et échanger avec le plus grand nombre de citoyens possible.

Élu en 2009, 2012 et 2014, Nicolas Marceau a tenu une longue réflexion sur son avenir politique dans les derniers mois.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média