Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

18 Juillet 2018

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Luc Thériault interpelle Chrystia Freeland pour clore un dossier

Luc Thériault interpelle Chrystia Freeland pour clore un dossier

©Photo - archives - L'Express Montcalm

Le député Luc Thériault est intervenu dans le dossier de Toufik Benhamiche. Il déplore l’inaction du Gouvernement du Canada dans ce dossier.

Le député de Montcalm et de Québec Debout clame l’inaction totale de la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland dans le dossier de Toufik Benhamiche. À son avis, les autorités canadiennes n’agissent pas assez rapidement pour clore la situation.

Le québécois Toufik Benhamiche résidant de Mascouche avait été accusé le 7 juillet 2017 d’homicide par imprudence par les autorités cubaines à la suite d’un accident nautique avec sa famille. Cet incident le menait à une condamnation de quatre ans pour prison ferme. Le jugement de cassation du Tribunal Suprême Populaire de la République cubaine a réussi à démontrer hors de tout doute que M. Benhamiche a été victime d’un processus judiciaire non-conforme, voire douteux et biaisé.

Rappelons que pour le moment, ce dernier ne peut toujours pas quitter Cuba et le Gouvernement du Canada n’emboîte pas le pas pour le faire revenir au pays. « Puisque Toufik Benhamiche ne fait plus face à quelqu’accusation que ce soit, il est inconcevable qu’il soit toujours retenu à Cuba. De plus, l’inaction de Chrystia Freeland dans le dossier est scandaleuse. À quoi servent nos ambassades si elles ne font absolument rien quand un citoyen est profondément mal pris? », a indiqué Luc Thériault.

Le député de Québec Debout dénonce le délai et l’absence d’action envers M. Benhamiche. Il est grand temps que les affaires consulaires et l’Ambassade canadienne à La Havane rapatrient ce citoyen pour qu’il puisse revoir sa femme et ses deux filles âgées de 5 et 7 ans. La Cour Suprême a tranché sur ce cas.  

Pour sa part, l’avocate de Toufik Benhamiche a envoyé une mise en demeure à la ministre des Affaires mondiales, afin qu’il puisse y avoir de l’avancement. Les droits fondamentaux d’un citoyen se retrouvent à être bafoués et c’est au rôle du Gouvernement du Canada d’agir.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média