Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

29 décembre 2018

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Les employés d’autobus Gil-Ber inc. réclament de meilleures conditions

Autobus

©Photo archives - L'Express Montcalm

Les conducteurs, conductrices et mécaniciens de la compagnie du service d’autobus Gil-Ber inc. déclenchaient en juin la grève générale illimitée.

TRANSPORT. Les conducteurs, conductrices et mécaniciens du transport scolaire des Autobus Gil-Ber inc. déclenchaient la grève générale illimitée le 5 juin dernier. Les litiges en branle, la négociation de la convention collective et le salaire étaient en cause.

Le 27 février, les travailleurs avaient effectué du piquetage en raison de négociations liées au renouvellement de leur convention collective qui est échue depuis le 30 juin dernier 2017. La situation n’avait alors pas évolué. La présidente du Conseil central de Lanaudière – CSN, Francine Ranger, exprime que le secteur du transport est en crise et que ce sont principalement les conditions de travail qui constituent la problématique. Il s’agit d’un secteur où la main-d’œuvre est rare et où il est complexe pour certains transporteurs d’assurer le service sur des circuits.

De son côté, la FEESP-CSN réclame du gouvernement du Québec une hausse du salaire pour les conducteurs du secteur du transport. « Les conductrices et conducteurs d’autobus scolaires méritent un salaire à la hauteur de leurs responsabilités. Une société qui met de l’avant l’importance des enfants comme l’avenir de la société doit mettre de l’avant les conditions nécessaires pour y parvenir », commentait alors Mme Ranger. (SEA)

Lecture accessible

©Photo archives - L'Express Montcalm

Un coin est maintenant dédié aux aînés qui désirent se rendre à la bibliothèque de Saint-Alexis.

La lecture accessible à tout âge

NOUVEAU. Après le lancement du projet « Espace ado», la bibliothèque de Saint-Alexis continue de faire valoir son espace culturel. En juin, elle lançait son initiative «milieu de vie aux couleurs des aînés ». Elle souhaite ainsi attirer ces derniers en ses murs.

Le projet tend à briser la solitude en créant un lieu d’échanges, de rencontres et où les gens se retrouvent dans un endroit convivial, loin de l’ancienne conception des bibliothèques où le silence s’imposait. « Ce lieu se veut avant tout une idée pour faciliter la vie des personnes âgées, pour briser l’isolement et pour permettre la socialisation», raconte Yoland Roy, coordonnateur de la bibliothèque.

Du matériel spécialisé a été acheté pour les personnes qui ont de la difficulté à bien voir. La bibliothèque est maintenant équipée de lecteurs de livres audio, de liseuses ressemblant sensiblement à une tablette, mais permettant une adaptation de lecture y compris au soleil et des livres écrits en gros caractère.

Grâce à l’arrivée du nouveau matériel, les aînés peuvent avoir à portée de main les outils nécessaires simplifiant leurs moments de lecture en modifiant la grosseur des caractères, en jouant avec la luminosité, etc. Le comité responsable de l’initiative a aussi vu à se procurer des jeux de société et des casse-têtes. (SEA)

 

Plongez au coeur de la Nouvelle-Acadie

LANCEMENT. Cet été, c’était destination Nouvelle-Acadie pour les citoyens et visiteurs du secteur. Avec un nouveau dépliant en main, ces derniers ont eu l’opportunité d’explorer une route remplie d’histoires, de goûter les saveurs d’ici et de se plonger au cœur d’évènements spéciaux liés au caractère distinctif acadien.

Le dépliant permet aux citoyens de s’adonner à la découverte acadienne avec un parcours mis en place, au cœur de la MRC de Montcalm, parmi les quatre municipalités formant la Nouvelle-Acadie, soit Saint-Alexis, Saint-Jacques, Saint-Liguori et Sainte-Marie-Salomé. Le parcours met en lumière une panoplie d’endroits clés invitant les participants sur les traces des Acadiens.

Le circuit peut se faire à la marche, à vélo ou en voiture. On retrouve des arrêts pour l’hébergement, la restauration, les saveurs du terroir et les paysages d’intérêt. Le projet avait été rendu possible par la collaboration de Tourisme Lanaudière et 27 partenaires. (SEA)

Relais pour la vie Saint-Lin-Laurentides

©Photo Francis Trudeau - L'Express Montcalm

Le Relais pour la vie de Saint-Lin-Laurentides avait lieu le samedi 2 juin jusqu’au matin du dimanche 3 juin au parc Ovila-Bernier.

Année record pour le Relais pour la vie

ÉVÉNEMENT. La quatrième édition du Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer de Saint-Lin-Laurentides aura été un véritable succès. Plus d’une trentaine d’équipes étaient inscrites afin d’amasser des fonds pour la lutte contre le cancer. L’événement s’est déroulé à partir du samedi 2 juin en soirée jusqu’au dimanche 3 juin dernier en matinée, au parc Ovila-Bernier.

L’objectif initial était d’amasser 150 000 $, montant fixé par le comité organisateur qui avait été bonifié à 160000$. On peut dire que c’est mission accomplie, puisque 168391$ ont été finalement récoltés. Avant même le début de la marche de 12 heures, les organisateurs s’attendaient à une année record.

À l’avis de la présidente du comité organisateur du Relais pour la vie de Saint-Lin-Laurentides, Jessica Colpron, le succès est attribuable à l’engagement de la MRC de Montcalm et à sa solidarité de lutter contre la maladie. Selon le maire de Saint-Lin-Laurentides, Patrick Massé, « le Relais pour la vie c’est un projet de communauté . Chacun à quelqu’un d’atteint par le cancer, c’est pourquoi le comité organisateur et la Ville s’accordent pour dire que les citoyens embarquent dans cette cause ». Par ailleurs, les commerçants et les industries soutiennent aussi le Relais pour la vie. (FT)

Jonathan Muryn

©Photo gracieuseté - Jonathan Muryn - L'Express Montcalm

événement qui regroupe des participants provenant de plus de 70 pays. (SEA) On voit ici le candidat à son retour d’Edmonton.

Jonathan Muryn revient avec la médaille de bronze

PERSÉVÉRANCE. C’est rempli de fierté que Jonathan Muryn revient des Olympiades canadiennes des métiers et des technologies en informatique. Celui qui a remporté le bronze n’a pas toujours eu un parcours facile.

Au début de ses études secondaires, Jonathan Muryn avait beaucoup de difficulté à l’école. Il se remémore ne pas aimer celle-ci et ne pas savoir comment faire pour y arriver. Au fil des années, sa persévérance lui a permis de trouver sa vocation, celle qui le fait vibrer; l’informatique.

Il entame un DEP en informatique et poursuit aujourd’hui ses études au Collège Rosemont, toujours dans le même domaine. En mai dernier, il décidait de tenter sa chance aux Olympiades québécoises des métiers et technologies à Montréal. Dans un premier temps, il repartait avec la médaille d’argent, alors qu’il était en compétition contre six personnes de sa catégorie « Gestion de réseau informatique.»

Il devait relever ces mêmes épreuves les 4 et 5 juin dernier aux Olympiades canadiennes, où il représentait le Québec. «C’était sensiblement le même concept, mais plus intense et plus avancé», précisait-il. Cette expérience lui aura valu la médaille de bronze. Le gagnant pourra continuer son parcours à Halifax en mai 2019. Il a également reçu son droit de passage à la présélection des WordSkills à Kazan en Russie en août 2019; un événement qui regroupe des participants provenant de plus de 70 pays. (SEA)

Chansons et réflexions intimes

©Photo gracieuseté - L'Express Montcalm

ant Philippe Jetté et Mélanie Boucher, les deux interprètes du projet « Chansons et réflexions intimes, dans un salon ouvert. »

À la recherche de chaumières lanaudoises

MUSIQUE. Philippe Jetté et Mélanie Boucher sont les deux investigateurs et interprètes du projet « Chansons et réflexions intimes, dans un salon ouvert ». Ils lançaient, en juin, leur projet de recherche de résidents, prêts à les accueillir dans leur salon.

Avec leur idée innovatrice, M.  Jetté et Mme Boucher s’incrustent dans un salon d’une maison privée pour y présenter leur répertoire familial et celui entendu par les familles lanaudoises. Les salons choisis doivent pouvoir accueillir une vingtaine de personnes.

Le but premier est de permettre aux maîtres de la maison de mobiliser leurs proches afin qu’ils s’initient à un moment mettant en avant-plan la chanson traditionnelle. Cette présentation mélange théâtre, chanson de tradition orale, spectacle, veillée traditionnelle et médiation culturelle. La mise en scène du projet est réalisée par la comédienne Marie-Johanne Boucher, aussi créatrice du projet. (SEA)

Il est possible de suivre les activités du projet sur Facebook- philippe.jette.mediateur.patrimoine. vivant

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média