Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

06 Novembre 2018

Christian Belhumeur-Gross - cbelhumeurgross@lexismedia.ca

Retour sur une carrière politique marquante

Décès de Bernard Landry

Bernard Landry

©Photo archives - L'Express Montcalm

Bernard Landry, fut premier ministre du Québec de 2001 à 2003.

ACTUALITÉ. Originaire de Saint-Jacques, Bernard Landry fut premier ministre du Québec de 2001 à 2003 et a occupé plusieurs postes de ministre, dont celui des Finances, au sein des gouvernements Lévesque, Johnson, Parizeau et Bouchard. L’Action vous propose un survol de sa carrière. 

Étudiant au Séminaire de Joliette dans les années 1950, il obtient une licence en droit de l’Université de Montréal en 1965. [Anecdote du temps du Séminaire, soulignons que Bernard Landry et son futur adversaire politique Jean Chrétien s’y sont côtoyés et ont notamment tous les deux étudié avec le même professeur, l’abbé François Lanoue.] C’est également durant cette période qu’il s’initie à la politique en étant l’un des fondateurs du Conseil des étudiants du Séminaire de Joliette et plus tard, président de l’Association des étudiants en droit de l’Université de Montréal. À la suite de ses études en droit, il obtient un diplôme en économie et finance de l'Institut d'étude politique de Paris.  

Premières armes en politique: L’échec dans Joliette 

M. Landry se lance en politique à la fin des années 1960. D’abord conseiller technique au sein du ministère des Ressources naturelles alors dirigé par René Lévesque, il suit ce dernier en 1968 lorsqu’il quitte le Parti libéral et participe avec lui à la fondation du Parti Québécois. Il tentera pour la première fois de briguer les suffrages sous la bannière de ce parti en 1970 dans Joliette. Défait, il tentera à nouveau sa chance en vain en 1973 dans Joliette-Montcalm. Selon certains collaborateurs de l’époque, son côté trop intellectuel a joué contre lui dans une circonscription rurale comme Joliette. C’est finalement en 1976, dans Fabre à Laval, qu’il sera élu député et fera son entrée à l’Assemblée nationale.  

Ministre de premier plan 

Durant sa carrière politique, il a occupé différentes fonctions au sein des divers gouvernements péquistes. Dès 1977, on lui confie le ministère du Développement économique. Il occupera ensuite les postes de ministre du Commerce, des Relations internationales et des Finances au sein des gouvernements Lévesque et Johnson. En 1985, suite au départ de Lévesque, il tente sans succès de lui succéder lors de la course à la chefferie, mais abandonne la course sans appuyer officiellement un autre candidat.  

Battu aux élections de 1985, il fait un retour en 1994 en tant que député de Verchère en Montérégie. Au sein du gouvernement Parizeau, il est nommé vice-premier ministre, et par la suite, ministre des Finances au sein du gouvernement Bouchard. Partisan du libre-échange, sa carrière politique fut surtout marquée par ses lègues sur le plan économique. Dans les années 1990, il met entre autres en place une nouvelle politique fiscale favorable aux entreprises multimédias, ce qui favorise l’implantation d’Ubisoft au Québec. Il parvient également en 1999 à présenter un premier budget équilibré en près de 40 ans.   

Le premier ministre 

Élu chef du Parti Québécois en 2001 suite au départ de Lucien Bouchard, il accède par le fait même à la fonction de premier ministre. L’une de ses grandes réalisations à cette fonction fut la signature de la Paix des Braves avec les Cris. M. Landry doit cependant composer avec un gouvernement usé et en perte de vitesse. Son gouvernement sera d’ailleurs défait aux élections de 2003 face aux libéraux de Jean Charest. 

Retiré de la vie politique depuis 2005, il a poursuivi une carrière d’enseignant à l’Université du Québec à Montréal et est demeuré très actif dans les médias.  

Durant sa carrière, M. Landry est toujours resté près de sa région. 

©Photo Collection Jean Chevrette - L'Express Montcalm

Bernard Landry et René Lévesque.

©Photo Collection Jean Chevrette - L'Express Montcalm

Bernard Landry.

©Photo Collection Jean Chevrette - L'Express Montcalm

Bernard Landry.

©Photo Collection Jean Chevrette - L'Express Montcalm

Bernard Landry et sa mère.

©Photo Collection Jean Chevrette - L'Express Montcalm

Bernard Landry.

©Photo Collection Jean Chevrette - L'Express Montcalm

Bernard Landry et Jean Chrétien ont tous les deux étudié avec l'abbé François Lanoue au Séminaire de Joliette.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média