Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

29 novembre 2018

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Première pelletée de terre pour la microdistillerie

Saint-Jacques

Première pelletée de terre microdistillerie

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Les associés du Grand Dérangement, élus, partenaires d’affaires se sont rassemblés pour apprendre plus de détails sur l’évolution du projet de microdistillierie.

Récemment, les initiateurs du projet de microdistillerie Grand Dérangement conviaient élus, maire et partenaires financiers pour procéder à la première pelletée de terre de l’établissement qui sera érigé à Saint-Jacques. Ils donnent ainsi le coup d’envoi à leur rêve; construire un endroit tout spécial où ils pourront se pencher sur la création de leurs produits provenant des terres lanaudoises. 

Derrière Grand Dérangement, on retrouve quatre associés passionnés; le président et maître distillateur, Jean-Philippe Rail, le vice-président et agriculteur, Marcel Mailhot, le maître brasseur et futur distillateur, Louis-Vincent Gagnon et le directeur des communications et marketing, Jean-Benoit Landry. C’est en constatant la demande de plus en plus forte pour les tavernes et les distilleries que les quatre comparses ont décidé de se lancer dans l’aventure.  

Pourquoi Grand Dérangement? Il s’agit d’un rappel à l’histoire de la Nouvelle-Acadie et un clin d’œil aux pionniers et à ceux qui ont été déportés. « On veut positivement déranger, c’est-à-dire que l’on veut faire notre place et que l’on souhaite se distinguer », indique Jean-Benoit Landry.  

Première pelletée de terre microdistillerie

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Le maire de Saint-Jacques, Pierre La Salle, le préfet suppléant de la MRC de Montcalm, le président et maître distillateur, Jean-Philippe Rail, le vice-président et agriculteur, Marcel Mailhot et le député de Rousseau, Louis-Charles Thouin.

Grand Dérangement prendra place au 44, Marcel-Lépine, une rue en grand développement qui accroche les entrepreneurs. La construction des fondations du bâtiment débutera sous peu par l’entreprise René Gaudet et fils, de Saint-Jacques. Elle reprendra par la suite vers le mois de mars. La future microdistillerie sera conçue par la firme d’architecture et de design Ædifica et comprendra 5 800 pieds carrés de superficie.

On y retrouvera une terrasse, une boutique, un salon des visiteurs, un espace de dégustation et une partie usine. Selon les associés, la microdistillerie devrait ouvrir ses portes vers la fin de l’été ou au début de l’automne. Ils prévoient par ailleurs lancer leur premier produit au même moment. 

Chiffré à deux millions de dollars, le projet pourra se réaliser grâce à la participation de nombreux partenaires : la Caisse Desjardins de la Nouvelle-Acadie et de Desjardins Entreprises Lanaudière, Investissement Québec, la Banque de Développement du Canada, la SADC Achigan-Montcalm et la MRC de Montcalm.  

Plus qu’un verre 

Les créateurs tendent de repousser leurs limites en misant sur une expérience complète pour ceux qui mettront les pieds dans la place. Ils seront en mesure de créer leurs produits, des spiritueux tels que gin, vodka, whiskey, rhum…

Les intéressés pourront même assister à leur transformation par des visites guidées éducatives et ludiques, en voyant de près les alambics et les matières premières, puis en apprenant davantage sur le processus de la distillation.  

Plan microdistillierie

©Photo gracieuseté - Jean-Benoit Landry - L'Express Montcalm

Des plans d’architecture ont été faits par la firme Ædifica architecture et design et des modélisations 3D ont été créées par DAOF Design pour avoir une idée du concept et de l’espace pour l’équipe

Depuis cet été, une nouvelle règlementation indique que les producteurs de spiritueux peuvent vendre leurs créations sur le lieu de production. Les associés se réjouissent de cette annonce et en profiteront pour faire goûter leurs produits élaborés par une méthode du grain à la bouteille dans leur distillerie. « Le Grand Dérangement va amener les produits agricoles plus loin. On va être fier de cela collectivement », déclare M. Mailhot.  

Pour suivre l’évolution du projet, visitez la page Facebook Grand Dérangement Distillerie ou www.grandderangement.ca. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média