Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

12 novembre 2018

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Un homme, la sculpture et 26 cœurs

Rétrospective et série 2018 « Chansons de Cœur »

Denis Marsolais Sculpteur

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Pour une première fois, Denis Marsolais a décidé de se lancer et d’exposer en solo.

Pour une première fois, Denis Marselais a laissé ses craintes et ses inquiétudes derrière lui et il s’est lancé. Le 20 octobre dernier, il procédait à un vernissage pour donner le coup d’envoi de son exposition dédiée à la sculpture et au vitrail. À 73 ans, M. Marselais ne se considère toujours pas comme un artiste, quoique les commentaires plus que positifs qu’il a récemment reçu lui ont donné envie de s’afficher davantage.  

Depuis peu, la Maison de la Nouvelle-Acadie présente un tout autre volet et  accueille des artistes de toute sorte. Le sculpteur a ainsi adapté le musée à son image. 

L’artiste a investi une grande partie de son énergie à concevoir 26 œuvres différentes ayant toutes en commun la thématique des chansons coups de cœur. Celles-ci jouent d’ailleurs en arrière-fond, ajoutant à l’ambiance dans le musée. 

C’est à l’aide des textes, des paroles et de la musique que M. Marselais se laisse transporter pour créer. S’il ne comptabilise aucunement ses heures pour arriver à son résultat final, c’est qu’il se considère comme un vrai passionné. 

Trouvant refuge dans son garage qui lui sert d’atelier, Denis Marselais sait toujours un peu d’avance comment il va terminer ses œuvres. 

Mise à nu  

Denis Marselais souhaitait exposer ses créations depuis longtemps. Alors un jour, il s’est donné un ultimatum et a établi une date. Il savait qu’il ne pouvait plus reculer. « J’étais angoissé de montrer mon travail. C’est comme une mise à nu », confie-t-il.  

Ne sachant pas à quoi s’attendre, l’artiste a finalement reçu une belle réponse du public. Quelque 75 personnes ont participé à son vernissage. Une quarantaine d’élèves accompagnés de leur enseignant de l’Université du troisième âge fréquentent l’exposition se sont également déplacés et le tout s’est poursuivi positivement durant la même semaine.  

Le populaire chanteur Paul Daraîche, une des inspirations de M. Marselais, s’est même déplacé pour assister au vernissage. Phil Boucher a également manifesté son intention de fréquenter son exposition.  

Denis Marsolais Sculpteur

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Denis Marsolais, artiste et sculpteur a consacré une partie de son exposition à 26 coups de cœur en chanson et une autre dédiée aux vitraux, puis à des œuvres fabriquées à l’aide de différents matériaux.

L’œil toujours ouvert  

Bricoleur dans l’âme depuis toujours, Denis Marselais n’a pas suivi de formation spécifique mis à part pour travailler le vitrail. Pour lui, il a toujours été naturel d’expérimenter et d’utiliser différents matériaux pour arriver à créer une œuvre.

Il garde l’œil ouvert sur le monde et a visité différentes expositions, des musées et des endroits lui conférant une source d’inspiration. « Un rien m’accroche. Ça mijote souvent dans ma tête », confesse-t-il. Sa première réalisation, le public peut la retrouver au sein de l’exposition « Tour de Babel », qui a été créée en 1972, en l’aluminium coulé.  

Un projet de cœur 

C’est en allant voir des spectacles comme celui d’Andréanne Mallette que les idées lui viennent à l’esprit. D’après les textes et les paroles, il se tourne vers divers matériaux tels que le bois, gravé à haute tension, l’aluminium, le verre, le polycarbonate, des matériaux recyclés et plus encore.  

« Je vois de la sculpture et j’entends de la chanson », rapporte l’artiste. À travers une partie de son exposition, 26 cœurs sont présentés avec un titre de chanson, puis une partie de celle-ci.  

L’exposition est dédiée à France Lamarche, avec qui M. Marselais a été en couple, plus jeune. Les deux se sont retrouvés en 2002, grâce à une amie commune. C’est cette dernière qui lui a rappelé qu’il avait le talent pour tenir sa propre exposition. 

Étant elle-même artiste peintre, elle l’a toujours encouragé à croire en lui-même. Décédée en 2015, France Lamarche n’aura pas eu la chance d’assister à ce grand moment, c’est pourquoi il a tenu à lui rendre hommage. 

Denis Marsolais Sculpteur

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

26 cœurs ont été créés grâce à 26 chansons coup de cœur. En bas de chacun, il y a un passage écrit d’une chanson avec le nom de l’artiste.

Toujours actif 

À 73 ans, Denis Marsolais est en forme et rien ne l’arrête. Pompier auxiliaire et bénévole pour la boîte à chanson à L’Assomption, la chanson est bien ancrée dans son univers. « Pas patient, mais plutôt persévérant », comme il le précise, M. Marsolais se dit prêt à répéter l’expérience d’une autre exposition. « Tant que je vais tenir sur mes jambes et que je vais bien aller, je vais continuer », en convient le sculpteur.   

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média