Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

01 Novembre 2018

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

Explorer les formes de la femme par la peinture

Nancy Bastien ose

Nancy Bastien peintre-artiste

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

L’artiste-peintre, Nancy Bastien se consacre à son art depuis qu’elle est jeune. Elle peint plusieurs toiles mettant en avant-plan la femme avec ses courbes.

Nancy Bastien est une artiste-peintre qui a réussi à consolider au fil des années sa passion pour la médecine et pour le monde de la création. Ce qu’elle préfère, s’évader et s’échapper dans son atelier de peinture où elle enfile son uniforme et laisse la musique la bercer, puis où les coups de peinture forgent sa base. L’artiste veut tenter avant tout être reconnue pour son travail par ses pairs et bien sûr par le public. Très jeune, elle se voit inspirer en dessinant et en peinturant des femmes. Rencontre avec une créatrice à part entière qui espère faire sa place dans sa région.

Dès l’âge de huit ans, Nancy Bastien s’intéresse à la peinture et sait déjà comment faire une toile. Elle se rappelle que sa mère regardait le résultat final de ses toiles et elle l’a inscrit rapidement à des cours pour se perfectionner. Plus tard, Mme Bastien se met à peindre et doit mettre sa passion de côté, puisqu’elle donne naissance à son premier enfant. Elle se spécialise aussi en art visuel grâce à ses études au Collège Lionel-Groulx et poursuit avec une formation en Dessin de mode au Cégep Marie-Victorin.

Avec le temps, elle réalise qu’elle doit avoir un revenu stable et retourne sur les bancs d’école pour entreprendre une technique, afin de devenir infirmière. Voyant son cœur balancé entre la médecine et la création, l’artiste-peintre décide quelques années plus tard de se remettre à la peinture, moments qu’elle qualifie d’échappatoires, voire de défoulement.   

Nancy Bastien artiste-peintre

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

C’est dans son sous-sol que l’artiste-peintre se consacre à son art. Elle possède un atelier là où elle met de la musique et laisse son esprit travailler. Ce qu’elle préfère s’est travaillé le mouvement sur ses toiles.

Pourquoi revenir à l’art?

S’étant séparé, Mme Bastien rencontre un homme maintenant son conjoint et l’encourage fortement à se replonger à la peinture. L’une de ses premières toiles, elle le fait spécialement pour lui où apparaît un verre d’alcool inscrit avec son nom de famille sous un fond mauve.

Ce n’est pas l’unique à être affichée pour lui, puisque des coupes de vin et une femme vêtue d’une robe rouge près de la tour Eifel de Paris décorent la maison. Dans le sous-sol on oublie qu’il s’agit d’une pièce de la maison et on découvre le monde de Nancy.

Ce qui l’inspire c’est de peindre la femme avec ses courbes, ses formes et montrer toute la sensualité qu’elle dégage. « Je peins souvent une femme sexy qui a des formes et qui est sensuelle. C’est vraiment ce que je veux aller chercher, car je trouve qu’on n’ose pas. »

Elle veut montrer la femme forte, celle qu’on retrouve au Québec, qui se tient droit et a une tête sur les épaules. « Je ne veux pas tomber dans la vulgarité et choquer les gens qui regardent mes œuvres », appuie-t-elle. Son intérêt pour la femme ne date pas d’hier. Elle dessinait celle-ci vers sa période de l’adolescence et ne savait même pas pourquoi.

Des projets plein la tête

Il y a quelques mois, la peintre fait une rencontre marquante par pur hasard qui change son parcours. Il s’agit de la propriétaire de la galerie mp tresart, Mélanie Poirier qui lui donne sa chance. L’artiste reconnaît qu’il est plutôt rare que Mme Poirier s’intéresse aux tableaux de femmes, mais que dans son cas, ce fut tout autre. Ayant reçu une confirmation officielle, Nancy Bastien verra quelques-unes de ses œuvres publiées dans un livre où 104 artistes et poètes professionnels y participeront au projet. Le concept, s’arrêter sur une chanson québécoise et créer. Son choix a été le chanteur Éric Lapointe et la chanson « Coupable ».

Demandant parfois de l’aide aux internautes sur Facebook pour ajouter des détails sur une toile, Nancy Bastien exprime attirer l’attention à l’aide d’éléments comme la dentelle, une moto en arrière-plan, etc. La technique qu’elle emploie se résume à appliquer une couche de mortier, à mettre de l’acrylique pour constituer le fond de la toile et faire son dessin en pastel. « Je peins juste la fin de la mâchoire d’un visage. Je trouve qu’on peut tous s’attribuer des traits et on peut s’y associer », partage Mme Bastien.

Voir plus loin

Ce qui importe pour la passionnée, c’est la renaissance des pairs et celle d’un Regroupement des artistes en art visuel du Québec (RAAV). « Je ne veux pas vendre à profusion. Je veux que mon travail soit de qualité », renchérit-elle. Un projet qu’elle convoite pour sa retraite, celui d’enseigner le dessin dans sa ville, celle de Saint-Lin-Laurentides, puis aider ses pairs. Faire son nom à l’international, pourquoi pas lance Nancy Bastien.         

L’artiste-peintre souhaite s’implanter dans son secteur. Exposant dans des galeries et prenant part à des projets à Dunham et à la Chute, Nancy Bastien espère faire sa place et compte faire ses preuves pour y parvenir.   

Plusieurs dates sont à retenir. Nancy Bastien exposera en autres le 3 novembre prochain pour l’évènement « Jardins secrets » à 14 h à la Galerie mp tresart au 220 rue Hôtel-de-Ville à Dunham-Sud.

Pour plus d’information, visitez le https://www.nbastien.com/ 438 390-7601

Nancy Bastien artiste-peintre

©Photo Sarah Elisabeth Aubry - L'Express Montcalm

Quelques toiles exposées chez l'artiste.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média