Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

09 Octobre 2018

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

«Les gens voulaient chasser les Libéraux», Nicolas Marceau

Élections provinciales 2018

«Les gens voulaient chasser les Libéraux», Nicolas Marceau

©Photo L'Express Montcalm - Marie-Christine Gaudreau - L'Express Montcalm

Nicolas Marceau ne s’est pas encore prononcé sur son avenir politique pour de prochaines élections

À l’issue de la soirée électorale, le député péquiste sortant, Nicolas Marceau, ne s’est pas vu confier un nouveau mandat dans la circonscription de Rousseau.  Celui qui représentait les citoyens du secteur depuis 2009 a tenu un bref discours devant les partisans rassemblés à son local électoral de Saint-Roch-de-l’Achigan à la suite au constat de sa défaite. Il a d’ailleurs félicité Louis-Charles Thouin pour sa victoire.  

«Je n’ai pas vu venir ce renversement. La campagne s’est très bien déroulée, les citoyens que j’ai rencontré étaient très réceptifs», a-t-il confié. De l’avis de M. Marceau, la campagne ne s’est pas jouée au niveau local, mais bien à l’échelle nationale. «Les gens voulaient chasser les Libéraux et ils ont cru que ce changement passait par l’élection de la CAQ», explique-t-il.  

Le candidat péquiste ne croit pas que les citoyens aient rejeté le Parti Québécois, mais plutôt le Parti Libéral. «Les gens craignaient que la division du vote ne mène à la réélection des Libéraux. En votant massivement pour la CAQ, ils s’assuraient de changer de gouvernement», a-t-il ajouté. M. Marceau assure que le programme qu’il proposait était solide, réaliste et supérieur à celui des partis adverses.  

Optimiste face au PQ 

Malgré la tristesse et la déception suscitées par les résultats, Nicolas Marceau est demeuré optimiste en ce qui concerne son parti et la cause qu’il supporte. «Nous avons tous à cœur, celle de faire de notre nation, une nation indépendante qui décide pour elle-même. Cette cause est grande, plus grande qu’un homme. Et elle est toujours vivante, malgré que nous ayons l’impression qu’elle ait reculée ce soir. Continuons de la porter, ne baissons pas les bras», a-t-il témoigné aux citoyens venus le supporter.  

Bien qu’il entende continuer de défendre les valeurs portées par le Parti Québécois, M. Marceau ne s’est pas prononcé sur son avenir politique pour de prochaines élections.    

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média