Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

08 décembre 2017

Les Ateliers Manuvie ou se donner les moyens de réussir

L'intégration de la main-d'oeuvre des immigants  au cœur de la tournée de la FCCQ  

FORMATION.  La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) croit que les Chambres de commerce locales sont les meilleures analystes du milieu pour permettre aux gens d'affaires de mieux performer. 

Main-d'œuvre

La rareté de la main-d'œuvre présentement a été le sujet d'intervention de la FCCQ lors de ces ateliers.  Cette pénurie de travailleurs force les employeurs à se tourner vers l'immigration pour combler des postes.  Selon certains chiffres, en 2024, plus de 21 % des emplois seront occupés par des immigrants.  C'est pour cette raison que la FCCQ en collaboration avec le gouvernement du Québec proposait en novembre dernier le programme « Un emploi en sol québécois ».  Pour l'organisme, « l'emploi est non seulement le principal vecteur d'intégration des personnes immigrantes à la société québécoise, mais aussi un important facteur d'attractivité des régions ».  D'ailleurs, à l'instar de quatre autres régions, Lanaudière fait partie de ce projet pilote.  Dans Lanaudière, actuellement, le taux d'emploi occupé par des immigrants est d'environ 1,2%. Une quarantaine de personnes ont pris part à cette rencontre informative.  (JJ)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média