Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

14 octobre 2017

Geneviève Geoffroy - ggeoffroy@lexismedia.ca

Il écope de deux ans de pénitencier pour avoir séquestré un couple par erreur

JUSTICE. Un homme de 21 ans vient d'écoper de deux ans de pénitencier pour avoir, avec un complice, séquestré un couple par erreur, à Sainte-Julienne, il y a trois ans.

Le 23 octobre 2014, vers 20 h, Mathieu Demers, de Saint-Élizabeth, s'est rendu avec son complice et colocataire de l'époque, Randy Mines-Paquet, à une résidence de la rue Coda, pensant tomber sur un individu alors connu des policiers pour son implication dans un vol de production de cannabis et qui habitait à cet endroit jusqu'à quelques mois auparavant.

Mathieu Demers et son complice sont plutôt sur un homme et une femme ayant récemment emménagés et qui sont devenus leurs victimes.

Ils ont d'abord cogné à la porte et l'homme occupant alors la résidence a à peine eu le temps de la déverrouiller, qu'ils ont poussé celle-ci et sont entrés. Le complice de Mathieu Demers a presque aussitôt  pointé une arme de poing sur la poitrine de l'homme pendant que celui-ci « s'occupait » de la femme.

Pendant que Mathieu Demers demeurait à côté de celle-ci, Randy Mines-Paquet a fait agenouiller l'homme et a appuyé l'arme sur sa tempe. Il lui a alors demandé où était l'individu qu'ils recherchaient.

L'homme a expliqué qu'il n'était pas cet homme et il a dû montrer son permis de conduire pour le prouver.  Sur la commande de Randy Mines-Paquet, la femme a aussi remis son permis de conduire pour prouver son identité.

Il a alors dit : « OK, c'est beau » et Mathieu Demers s'est excusé.

Les deux colocataires ont ensuite quitté l'endroit dans le véhicule de Mathieu Demers.

Ils ont pu être identifiés grâce aux empreintes digitales laissées par Randy Mines-Paquet sur le permis de conduire de l'homme, aux images d'une caméra de surveillance, ainsi que par leur identification lors de parades de photos présentées aux deux victimes.

Mathieu Demers a plaidé coupable aux accusations de séquestration et d'introduction par effraction qui pesaient contre lui concernant cet évènement. En plus de sa peine de pénitencier, il devra être soumis à une probation de trois ans sous surveillance.

Randy Mines-Paquet a aussi plaidé coupable à des accusations concernant cet évènement. Il purge actuellement une peine de cinq ans de pénitencier pour divers crimes, dont celui-ci.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média