Le Phénix n'a pu renaître de ses cendres


Publié le 28 février 2017

Le Phénix du Collège Esther-Blondin a subi l'élimination en cinq parties face au Rousseau-Royal de Laval-Montréal.

©Photo TC Media - Alexandre Faucher

HOCKEY. Tirant de l'arrière 2-0 dans sa série trois de cinq, les opposants au Rousseau-Royal de Laval-Montréal au premier tour des séries de la Coupe Jimmy-Ferrari, le Phénix du Collège Esther-Blondin est venu près de compléter la remontée, mais en vain.

Trois buts rapides des visiteurs lors du match décisif disputé mercredi soir au centre Multiglace de Lachenaie a eu raison des locaux, défaits par la marque de 3-2.

Près d'une semaine après l'élimination de sa troupe, l'entraîneur-chef du Phénix, Paulin Bordeleau était toujours aussi déçu quant à la tournure qu'a pris ce dernier match.

«On a mal amorcé le dernier match. On n'était pas prêt mentalement, on ne s'attendait pas à ce que Laval-Montréal sorte aussi fort. C'est une équipe qui prend de la confiance lorsqu'elle marque le premier but alors que nous on s'est mis à jouer sur nos talons», analyse Bordeleau.

Celui-ci a cependant vu sa formation montrer les dents en deuxième et troisième période, se butant au gardien Alexis Shank en fin de match.

«Nous ne leur avons donné que huit tirs durant ces deux périodes. À six contre cinq, on a eu trois bonnes chances où le gardien a fait des arrêts spectaculaires», explique le pilote du Phénix.

Malgré l'élimination hâtive des siens, celui-ci dresse un bilan positif de la récente saison.

«Nos jeunes de 15 ans ont bien progressé cette année. Nous avions une jeune équipe avec 10 joueurs de 15 ans et un de 14 ans», ajoute Bordeleau, qui risque très fortement de voir deux d'entre eux quitter pour la LHJMQ la saison prochaine, soit Samuel Poulin et Xavier Parent.

Amenés en 2015-2016 alors qu'ils avaient 14 ans, les deux jeunes joueurs ont encore connu une bonne saison. Poulin terminant au deuxième rang des pointeurs avec 68 points et Parent au cinquième rang avec 55 points.

«Poulin et Parent ont passé deux saisons extraordinaires avec nous. Ils ont travaillé très fort ici et ils sont voués à une belle carrière», commente l'entraineur.

D'ici leur départ, les deux espoirs retourneront toutefois sur la patinoire, le Phénix entrant dans le processus de la coupe Dodge.

«On profite d'une semaine de congé. Le 7 mars, on va recommencer l'entrainement. On va tenter de rendre les choses intéressantes pour les jeunes avec des compétitions internes», confie Bordeleau qui devra faire patienter ses joueurs jusqu'au début du mois d'avril, alors que la coupe Dodge débutera.