Guillaume Taupier repêché par Baie-Comeau

Ligue de hockey junior majeure du Québec

Jean Joubert jean.joubert@tc.tc Publié le 6 juillet 2012
Guillaume Taupier un Drakkar en devenir sera au camp des recrues à partir du 12 août prochain.
le Journal

Assis dans les gradins du Colisée Pepsi à Québec le 9 juin dernier, Guillaume Taupier et sa famille attendaient patiemment que le nom du jeune homme retentisse aux quatre coins de l'amphithéâtre lors du repêchage de la Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ). C'est durant la 7e ronde que les célébrations ont pu commencer alors que le Drakkar de Baie-Comeau a fait du jeune résident de Sainte-Julienne sa propriété. « C'est certain que j'avais hâte. J'étais nerveux », raconte le jeune homme de 15 ans.

Hockey mineur

Étudiant et patinant présentement dans le programme de la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) de l'Académie Gagnon-Gougeon à Gatineau, Guillaume Taupier a joué une partie de son hockey mineur avec la formation des Pionniers de Lanaudière. Ne pouvant se dénicher un poste avec la formation Midget Espoir, il décide d'aller rejoindre son frère à Gatineau. On dit de lui qu'il possède de bonnes mains, une bonne vision du jeu et un coup de patin explosif. « J'aime bien aussi me retrouver dans la circulation lourde », dit Guillaume, du haut de 5 pieds 9 pouces et des ses 160 livres. À Gatineau, le hockey n'occupe pas toute la place. Les études, le comportement et surtout les résultats comptent pour beaucoup. « C'est la philosophie même de l'institution », ajoute sa mère. À sa première année dans le niveau M-15, il a récolté 45 points, dont 28 buts. « J'espère jouer dans la ligne nationale, c'est mon but », tranche-t-il. Tenace, persévérant, le jeune est très conscient qu'il y a beaucoup de chemin entre le rêve et la réalité, mais lorsqu'on est repêché à 15 ans, le rêve devient possible.

Baie-Comeau

Avant de participer au camp d'entraînement des joueurs en août prochain à Baie-Comeau, Guillaume continue l'entraînement avec des exercices en gymnase et des leçons de boxe. « Pas pour me battre, mais pour le cardio », dit-il. (JJ)

En manchette

Les travaux sont lancés

RÉNOVATION. Dans environ un mois, la population de Sainte-Julienne verra apparaître une toute nouvelle toiture sur son église, et ce, pour les 50 prochaines années !

Barrette s'excuse après des propos sur Bain

POLITIQUE. Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a dû présenter des excuses mercredi, après avoir tenu des propos lourds de sous-entendus concernant l'attentat du Métropolis lors de la victoire électorale du Parti québécois en 2012.

Guillaume Taupier repêché par Baie-Comeau

Ligue de hockey junior majeure du Québec

Jean Joubert jean.joubert@tc.tc Publié le 6 juillet 2012
Guillaume Taupier un Drakkar en devenir sera au camp des recrues à partir du 12 août prochain.
le Journal

Assis dans les gradins du Colisée Pepsi à Québec le 9 juin dernier, Guillaume Taupier et sa famille attendaient patiemment que le nom du jeune homme retentisse aux quatre coins de l'amphithéâtre lors du repêchage de la Ligue de hockey junior majeure du Québec (LHJMQ). C'est durant la 7e ronde que les célébrations ont pu commencer alors que le Drakkar de Baie-Comeau a fait du jeune résident de Sainte-Julienne sa propriété. « C'est certain que j'avais hâte. J'étais nerveux », raconte le jeune homme de 15 ans.

Hockey mineur

Étudiant et patinant présentement dans le programme de la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) de l'Académie Gagnon-Gougeon à Gatineau, Guillaume Taupier a joué une partie de son hockey mineur avec la formation des Pionniers de Lanaudière. Ne pouvant se dénicher un poste avec la formation Midget Espoir, il décide d'aller rejoindre son frère à Gatineau. On dit de lui qu'il possède de bonnes mains, une bonne vision du jeu et un coup de patin explosif. « J'aime bien aussi me retrouver dans la circulation lourde », dit Guillaume, du haut de 5 pieds 9 pouces et des ses 160 livres. À Gatineau, le hockey n'occupe pas toute la place. Les études, le comportement et surtout les résultats comptent pour beaucoup. « C'est la philosophie même de l'institution », ajoute sa mère. À sa première année dans le niveau M-15, il a récolté 45 points, dont 28 buts. « J'espère jouer dans la ligne nationale, c'est mon but », tranche-t-il. Tenace, persévérant, le jeune est très conscient qu'il y a beaucoup de chemin entre le rêve et la réalité, mais lorsqu'on est repêché à 15 ans, le rêve devient possible.

Baie-Comeau

Avant de participer au camp d'entraînement des joueurs en août prochain à Baie-Comeau, Guillaume continue l'entraînement avec des exercices en gymnase et des leçons de boxe. « Pas pour me battre, mais pour le cardio », dit-il. (JJ)

0 Comment(s)

Sign in or Create a profile to write a comment