Sections

Le septuagénaire qui conduisait est accusé du meurtre prémédité de sa passagère


Publié le 7 juillet 2017

L'intersection des routes 341 et 158 à Saint-Jacques a été rapidement fermée.

©(Photo TC Média)

JUSTICE. Le conducteur impliqué dans un face à face sur la route 158 survenu dans la nuit du 5 juillet près de Saint-Alexis, et au cours duquel la passagère de 50 ans qui se trouvait avec lui serait décédée, a été accusé de meurtre prémédité deux jours après le drame.

Pierre Courtois, 75 ans, a été arrêté le 7 juillet en après-midi et a comparu pour faire face à cette grave accusation depuis son lit d'hôpital.

Dès les premiers instants de l'enquête, la police n'écartait d'ailleurs aucune piste, dont celle du geste volontaire de la part du conducteur Pierre Courtois.

Le soir du tragique évènement, Pierre Courtois conduisait quand, vers minuit trente, la voiture aurait bifurqué, ce qui aurait provoqué le violent face-à-face survenu entre le véhicule qu'il conduisait et un camion circulant en sens inverse.

Deux résidences de Saint-Charles-Borromée ont été visitées par les enquêteurs ce 5 juillet 2017.
© Guillaume Morin | Folktographe

Sous la force de l'impact, la voiture aurait pris feu et la passagère qui se trouvait avec lui, Sylvie Deshaies, 50 ans, serait demeurée prise dans le véhicule en flammes et en serait décédée. 

Ce sont les policiers, qui étaient à proximité, qui ont sorti le conducteur gravement blessé du véhicule. Malheureusement, ils ont été dans l'impossibilité d'extirper la passagère.

Dans les heures suivant l'évènement, les enquêteurs de la Sûreté du Québec ont poursuivi leurs investigations sur les rues Riendeau et Villiers à Saint-Charles-Borromée, vraisemblablement dans les maisons des victimes de l'accident, afin de revoir les événements qui se sont produits avant la collision.