Enquête préliminaire fixée pour l'ex-ami de cœur de Mylène Laliberté accusé de l'avoir tuée


Publié le 20 mars 2017

Max Aubin, 21 ans.

©Photo tirée de Facebook

JUSTICE. L'ancien ami de cœur de Mylène Laliberté, accusé de l'avoir tuée en janvier à Saint-Lin-Laurentides, subira une enquête préliminaire a juillet, a-t-on appris lundi, au palais de justice de Joliette.

Lire aussi: Il s'agirait d'un crime passionnel commis sous l'effet d'intoxicants, selon l'avocat de l'accusé

Max Aubin, 21 ans, est accusé du meurtre au premier degré de Mylène Laliberté, 24 ans. Il fait aussi face à une accusation de harcèlement criminel, alors qu'il l'aurait harcelée pendant plus d'un an avant de la tuer, le 13 janvier dernier.

Ce jour-là, la jeune femme a été retrouvée sans vie dans son appartement de Saint-Lin-Laurentides.

Trois jours plus tard, le 16 janvier, Max Aubin a formellement été accusé du meurtre de son ex-amie de cœur. Il a comparu depuis son lit d'hôpital parce qu'il se serait lui-même infligé des blessures le 13 janvier en essayant d'attenter à sa vie.

Le meurtre de Mylène Laliberté pourrait être un crime passionnel commis sous l'effet d'intoxicants.

L'avocat de Max Aubin, Me Michel Leclerc de l'aide juridique, avait réclamé lors de la comparution de son client qu'il subisse une évaluation psychiatrique afin de déterminer sa responsabilité quant aux actes qui lui sont reprochés.