Le Comptoir Mini-Budget de retour cet automne

Investissement de 25 000 $ de Saint-Roch-de-l'Achigan


Publié le 17 mai 2017

Un moment important pour tous, le 17 mai 2017 à l'hôtel de ville de Saint-Roch-de-l'Achigan.

©(Photo TC Média Jean Joubert)

SOCIÉTÉ>. Reconnaissant l'importance du service offert par le Comptoir Mini-Budget, la municipalité de Saint-Roch-de-l'Achigan accorde un soutien financier à l'organisme pour repartir à neuf.

Ambiance festive à la salle du conseil de ville de Saint-Roch-de-l'Achigan, le mercredi 17 mai dernier, alors que les autorités municipales ont signé une entente avec le Comité d'Action Paroissiale qui assure un partenariat et un investissement de près de 25 000 $ des deux organisations pour des travaux d'installation d'un système de gicleurs dans les locaux de l'organisme au sous-sol du presbytère. « Pour nous, c'est un service essentiel et sans l'apport des bénévoles, nous ne serions pas en mesure d'offrir ce service », a dit le maire Normand Renaud.  Quant à la présidente de l'organisme, Nicole Amireault, cette collaboration signifie que le comptoir mini budget rouvrira ses portes cet automne.   Les travaux devraient s'amorcer bientôt, selon le maire Renaud.

 On souhaite élargir la relève.  On invite les gens intéressés à venir nous rencontrer 

Claudia Rivest Brousseau

Pause salutaire

L'organisme peut maintenant se réjouir de la poursuite de sa mission.  Cette pause des dernières semaines a permis aux bénévoles de faire le « ménage » et de préparer le local pour les rénovations.  « Grâce à des ventes, nous avons réussi à écouler beaucoup de matériel.  Ce qui restait, nous en avons fait profiter d'autres organismes », explique Kathleen Vendette, qui était de la première cuvée de l'organisme en 1982.  Plus de 2500 personnes fréquentent le Comptoir Mini Budget annuellement.  Grâce à l'argent recueilli, le service apporte un soutien alimentaire hebdomadaire aux familles et, durant la période des Fêtes, distribue des paniers de Noël.  Pas moins de 25 bénévoles se succèdent derrière le comptoir.   Cette pause a aussi permis à la relève de prendre du galon.   « On souhaite élargir la relève.  On invite les gens intéressés à venir nous rencontrer », lance Claudia Rivest Brousseau, la relève de demain.

26 mai

Par ailleurs, dès le 26  mai, les dons seront acceptés.  Deux conteneurs  seront mis à la disposition de la population.  Un, au presbytère et l'autre à l'Intermarché.   Ce dernier servira uniquement à récupérer les dons de vêtements.