Sections

L'A-25 fermée durant les deux prochains mois


Publié le 18 avril 2017

Le ministre des Transports, Laurent Lessard.

©Photo TC Media - Caroline Morneau

AFFAISSEMENT. Les travaux seront plus longs que prévu sur l'A-25, entre les kilomètres 44 et 45, à Saint-Roch-Ouest. Cette portion de l'autoroute sera fermée dans les deux directions, durant les deux prochains mois, puisque l'affaissement de terrain survenu le 7 avril aurait pris de l'expansion, nous explique le ministre des Transports, Laurent Lessard.

M. Lessard était de passage le 18 avril à Saint-Roch afin de constater sur place l'ampleur des dommages sous l'autoroute, à la suite des inondations survenues il y a une dizaine de jours. Il a par ailleurs fait le point sur les travaux qui seront effectués au cours des prochains mois. Rappelons qu'un énorme trou s'est créé sous la chaussée asphaltée en direction nord.

"Les ponceaux sont plus dégradés que prévu. On devra tout détruire et refaire complètement la structure, dans les deux directions", explique-t-il.

D'importants travaux, ajoute le ministre, seront effectués en deux phases. Dans un premier temps, afin de rétablir la circulation le plus rapidement possible, la réfection des ponceaux sous l'autoroute sera priorisée. Puis, trois autres ponceaux situés sous les bretelles d'accès entre les kilomètres 44 et 45 feront l'objet de rénovations. Selon un échéancier préliminaire, la première phase des travaux s'achèvera au cours de l'été, tandis que la phase deux se terminera à l'automne.

Un chemin alternatif en direction nord

Le ministère des Transports travaille actuellement à la mise en place d'un chemin de détour reliant les bretelles d'entrée et de sortie dans la direction nord. Cette alternative visant à améliorer la fluidité de la circulation devrait être accessible d'ici les prochains jours. En direction sud, une option semblable est à l'étude, mais aucun détail supplémentaire n'est fourni pour le moment.

"Nous savons que ce n'est pas l'idéal pour les usagers, mais nous avons décidé de prioriser la sécurité de tous. Nous préférons rester prudents et prendre le temps de faire tous les travaux nécessaires avant de rouvrir l'autoroute", ajoute le ministre Lessard.

Selon le député de Montcalm, Nicolas Marceau, le scénario proposé par le ministère est acceptable dans les circonstances.

"Je préfère qu'on allonge la durée des travaux et qu'on s'assure de la sécurité des gens. On est satisfaits de la réaction rapide du ministère, dans les circonstances."