Un arrosage adéquat pour des plantes d’ornement de qualité

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’irrigation est un élément primordial pour toute production horticole. En effet, elle assure la survie et la croissance des végétaux et a un impact sur la santé et sur la qualité des plantes.

En production de fleurs annuelles en serres, on observe fréquemment des irrigations trop abondantes. Ce type d’arrosage comporte des risques. En effet, des irrigations trop fréquentes et en grande quantité :  Donnent des plants plus développés, mais dont la pousse est molle et étiolée ;  Causent une réduction de l’oxygène dans le substrat (l’eau remplaçant l’air). Il en résulte une asphyxie des racines, qui a pour conséquence de limiter l’absorption des éléments nutritifs. Des plants dont les racines ne sont pas fonctionnelles flétrissent, même si le substrat est bien humide ;  Augmentent les risques de maladies fongiques tant foliaires que racinaires (Botrytis, la fonte des semis, Pythium, etc.);  Produisent des plants plus fragiles et plus cassants qui supportent mal les manipulations et le transport.

Cependant, il faut se méfier. Des apports d’eau en trop faible quantité de façon prolongée entraînent :  Un retard de la croissance causé par une réduction de la photosynthèse ;  Une diminution de l’élongation cellulaire (réduction de la dimension des feuilles et de la longueur des entre-nœuds) ;  Une brûlure de la marge des feuilles, etc.

D’autre part, avant même la plantation, l’eau a son importance dès l’empotage. Il est avantageux de préhumecter le terreau avant de le mettre en pot. La plupart des substrats commerciaux sont composés en grande partie de mousse de tourbe (peat moss). Cette dernière prend de l’expansion quand elle est humidifiée. Si on remplit le pot avec un substrat sec, le pot aura tendance à déborder. Parfois il ne reste même plus de marge de manœuvre pour l’irrigation! On recommande donc d’humidifier le substrat à 60 % uniformément avant l’empotage.

En somme, l’idéal est d’éviter les extrêmes (sec ou humide) pour ne pas occasionner de stress à la plante. Aussi, avant tout arrosage, il est judicieux de consulter les prévisions météorologiques. De cette façon, avant une période nuageuse prolongée, on évite de « noyer » les plantes. On obtient des végétaux plus compacts et ayant un système racinaire en santé.

Pour obtenir les services-conseils de l’IQDHO en horticulture ornementale, téléphonez au (450) 778-6514.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires