Saint-Roch inaugure son hôtel de ville

Jean
Jean Joubert
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Georges Locas dévoile les coûts des rénovations du Vieux Couvent

Un soleil radieux et quelques centaines de personnes ont pris part à l'inauguration officielle de la mairie de Saint-Roch-de-l'Achigan dans les locaux du Vieux Couvent, le dimanche 6 mai dernier. Complètement transformée, la vieille bâtisse avait des airs d'une jeunesse retrouvée. Des religieuses de la congrégation des Sœurs des Saints-Noms de Jésus et de Marie de même que des élèves qui ont fréquenté le couvent ont fait une visite du propriétaire en se rappelant de multiples souvenirs. Dans son allocution, le maire de la municipalité, Georges Locas a rappelé l'importance pour lui et son conseil d'avoir pris la décision de conserver et de restaurer ce joyau. « Je sais pertinemment que toute décision prise par une conseil municipal ne fait jamais consensus dans la population. Nous sommes convaincus que nous avons pris la meilleure décision et nous sommes très heureux de léguer aux générations futures de notre communauté ce précieux héritage », a dit M. Locas avec beaucoup d'émotion et un trémolo dans la voix. De son côté, la préfète de la MRC de Montcalm, Danielle H. Allard, a mentionné que le « conseil avait agi en bon père de famille en faisant l'acquisition du couvent ». Georges Locas a également salué le travail du conseil précédent dans ce dossier et les paliers de gouvernement qui ont contribué à la réalisation de ce projet.

Ça coûte combien M. le maire ?

Après avoir fait l'historique de la saga de la restauration du couvent, de l'urgence de procéder sous peine de perdre la subvention et des scénarios envisagés dans cette histoire, le maire de Saint-Roch-de-l'Achigan a tenu promesse et a dévoilé le coût final des rénovations du bâtiment. Au final, la réfection du couvent est estimée à 2 808 604 M$, soit un dépassement des coûts de près de 450 000 $ (447 604 $), le budget original étant de 2 361 000 $ (règlement d'emprunt de 1 M$ et subvention de 1 361 000 $). « Toutes ces dépenses ont été payées comptant à même le budget d'opération de la municipalité », a spécifié M. Locas. L'administration Locas compte sur les revenus de location de l'ancien hôtel de ville (52 200 $ annuellement) et sur celui des locataires (la CLEF) de l'hôtel de ville actuel pour rembourser cet emprunt. « Considérant que l'administration municipale a occupé les anciens locaux durant 32 ans, il est fort à parier que les locaux du Vieux couvent serviront au moins pendant 40 ans… Pour cette restauration, le coût aux citoyens et de l'ordre de 10,50 $, soit 420 $ pour une période de 40 ans », a-t-il conclu.

Plus de 650 000 $

Par ailleurs, la décision du conseil de procéder dans la phase II à la construction d'une annexe (ascenseur et cage d'escalier 475 486 $), à la réfection du stationnement (80 201 $) et à un aménagement paysager (94 564 $) s'ajoutent aux frais pour la globalité des travaux pour un total de 650 651 $.

Organisations: CLEF

Lieux géographiques: Saint-Roch-de-l'Achigan, Saint-Roch, MRC de Montcalm

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Francine Vendette
    09 mai 2012 - 14:51

    Que de beaux souvenirs et merci à la municipalité de St-Roch-de-l'Achigan d'avoir gardé le Vieux couvent.

  • Michel Trudeau
    09 mai 2012 - 13:46

    Je salue cette décision d'avoir choisi de conserver ce patrimoine architectural de St-Roch et l'utiliser pour le bien de la communauté pour des décennies à venir.