L'espérance de vie des Lanaudois augmente

Geneviève
Geneviève Blais
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L'espérance de vie des Lanaudois, hommes et femmes, est à la hausse. Les principales menaces à leur longévité sont le cancer du poumon et les accidents de véhicules à moteur.

Le directeur de santé publique de Lanaudière, le Dr Jean-Pierre Trépanier.

Le directeur régional de santé publique, le Dr Jean-Pierre Trépanier, a récemment fait le bilan de l'état de santé de la population lanaudoise. «On a des gains importants, mais il y a encore beaucoup de travail à faire.»

Parmi les points positifs, il a d'emblée identifié cette augmentation de la durée moyenne de vie des Lanaudois. Selon les données présentées, il appert que les hommes peuvent espérer vivre jusqu'à l'âge de 78,6 ans. Il s'agit de 7,5 ans de plus qu'en 1980, une croissance plus marquée que chez la gent féminine. «Mais l'espérance de vie des hommes demeure celle des femmes, il y a 30 ans», a souligné le Dr Trépanier.

Les Lanaudoises ont de leur côté gagné 3,9 ans, ce qui porte leur espérance de vie à la naissance à 82,4 ans. Leur longévité reste toutefois en deçà de la moyenne québécoise, en raison d'une mortalité plus élevée.

Pour expliquer cette situation, le directeur de santé publique a pointé deux coupables: le cancer du poumon et les traumatismes non intentionnels.

Cancer du poumon

Si l'on se fie aux données de 2005 à 2008, dans la région, le taux de mortalité par cancer par 100 000 habitants est plus élevé que la moyenne provinciale. C'est particulièrement vrai pour le cancer du poumon pour lequel le niveau de mortalité est de 25 % supérieur à celui observé, toutes proportions gardées, à l'échelle du Québec. Dans Lanaudière, en 2009, 233 hommes et 167 femmes ont succombé à un cancer de la trachée, des bronches ou du poumon.

«Ce n'est pas étranger aux tendances qu'on observe au niveau du tabagisme», a expliqué le Dr Trépanier.

Le nombre de fumeurs a diminué dans les 20 dernières années, mais le taux de tabagisme observé dans la région demeure plus élevé que dans l'ensemble de la province. Environ 27,3 % des gens fument la cigarette.

Traumatismes non intentionnels

Une cinquantaine de morts par année sont attribuables à des accidents de voitures ou de véhicules hors route, dans Lanaudière. C'est plus que la moyenne provinciale.

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires